Bofe

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher

49° 50′ 46″ N 2° 23′ 30″ E / 49.8461111111, 02.3916666667

Bofe obin Boves
Bofe
Armoiries
Païs drapeau de la France      Franche
Région Picardie
Départémint Sonme
Arondichemint Anmien
Canton Bofe (chéf-yu)
Code insee 80131
Code possal 80440
Maïeu
 
Daniel Parisot
2008-2014
Intarconmunalité Conmeunité d'ramòÿmint Anmien Métropole
Géografie
Coordonées
géografiques
49° 50′ 46″ N 2° 23′ 30″ E / 49.8461111111, 02.391666666749° 50′ 46″ Nord
       2° 23′ 30″ Est
/ 49.8461111111, 02.3916666667
  
Altitudes moyenne : {{{alt moy}}}
minimale : 22 m
maximale : 110 m
Superfichie 25.37 km² (2 537 ha)

}}

Démografie
Populacion sins
doubes contes
2 649 gins
(2005)
Dinchité 104 gins/km²
Gintilé Bovoés, Bovoèses
Carte de localisation de Bofe obin Boves


Bofe obin Boves (in frincé: Boves), ch’est eune conmune franchoèse, plachée dins ch’départ’mint del Sonme pi din l’région Picardie.

Jéografie[éditer | modifier le wikitexte]

Bofe pèr l’route d’Anmien.

El vile d'Bofe est plachée à neu kilométes au sud del vile d’Anmien.

Ale est au confluint d’chés rivières Avre pi Noée.

Seurpitchets[éditer | modifier le wikitexte]

Chés seurpitchet obin chés blasons ch'est des seurnoms qu'chés gins d'chés poèyis dé zz'alintors is donn'nt pour és'gouailler des eutes :

Chés Pieds Porris d'Bofe (il y o des mérais à Boves pi chés gins is ont leus pieds dins l'ieu)
Chés Brûleus d'Bouzots (chés gins is ramassoèt'nt chés bouzots por zzès brûler dins leus poêles)
Chés Ouins-Ouins d'Boves (à Boves il y o granmint d'fréctéme pi chés gins is sont souvint inchifernés, alors si in dminde : "Cha vo-ti ?"... l'eute i rintinque : "ouin ouin !") [1]

Aménistrachon[éditer | modifier le wikitexte]

Lisse d’chés maires:[2]
innées Idintité Étitchète Qualitè
marche 2008 2014 Daniel Parisot[3]    
marche 2001 2008[4] Patrick Lefevre   Ingénieur/SNCF/értraité
marche 1995 2001 Gérard Dauby   médecin
Toutes chés données is n'sont poin coère connues.


Démographie[éditer | modifier le wikitexte]

Évolution démographique
(Source : Ehess[5] et INSEE[6])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 009 1 105 1 139 1 403 1 568 1 642 1 690 1 840 1 776
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 734 1 739 1 828 1 769 1 803 1 861 1 871 1 855 1 724
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 852 1 717 1 686 2 039 1 867 1 833 1 799 1 918 1 856
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2010    
1 826 1 995 2 266 3 146 2 964 2 786 2 814    

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes



Histoère[éditer | modifier le wikitexte]

  • Aout 1835 : Victor Hugo visite chés ruines du catieu.

Agés pi monumints[éditer | modifier le wikitexte]

Ech Fort-Catieu[éditer | modifier le wikitexte]

I n'reste achteure éq l'motte castrale aveuc deus pans d'murailles (vestiges d'eune tour).

Construit vers ech IXe sièke, i fut démintelé in 1595.

Au XIXe sièke, seuls chés vestiges d'eune tour subsistoaiette su l'motte. ( vir: Victor Hugo in août 1835 : « J'ai vu les ruines […] de Boves, un grand donjon crevassé... ».[8]

ch'catieu, fouilles 2008.

.

ch'catieu, fouilles 2008.

Bibliografie su ech catieu d'Boves[éditer | modifier le wikitexte]

  • Lucie Degroisilles, Le château et la seigneurie de Boves de la fin du XIIIe à la fin du XVIe siècle, tèse éd doctorat (2006).
  • Olivier Leblanc, Les seigneurs de Boves - Origines et exercice du pouvoir en Picardie - IXe-XIIIe s., tèse éd doctorat, (décembre 2003).
  • Sandrine Mouny, La céramique du site castral de Boves, tèse éd doctorat (1999).
  • Sidonie Preiss, Étude carpologique de Boves et d'autres sites médiévaux dans le nord de la France au Moyen Âge, tèse éd doctorat (2003).
  • Philippe Racinet (coord.), Le site castral et prioral de Boves du Xe au XVIIe siècle - Bilan des recherches 1996-2000, Revue Archéologique de Picardie, n° spécial 20, 2002.
  • Vincent Savey, Ethnologie et anthropologie de l'archéologie : mythes et réalités d'un site castral médiéval (Boves, Somme), tèse éd doctorat (2006).
  • 1000 ans d’architecture dans le château de Boves - La motte castrale de Boves, résidence aristocratique et siège de pouvoir, Archéologia, n° 414, septembre 2004, p. 37-49.

Coordonnées dech catieu = |49|50|36|N ; |2|22|50|E| ;



  • Motte castrale pi ruines du fort-catieu (IXe sièke - XVIe sièke)(2008). [9]
Vestiges d'eune tour su l'motte (vue d'puis ech Kémin d'chés Voéries, vers l'Est).
Les 2 pans de muraille visibles depuis la route de Sains-in-Anmiénoé, vers le Nord-Est.
blocs éd grès lors d'chés fouilles in 2008.
Implacemint del tour primitive, dins echl'angle au fond.
  • Églisse Note-Danme del Nativité[10]
L’églisse
L'rue princhipale (rue Victor-Hugo)


Résérve naturèle nationale éd chl’Étang Saint-Ladre[éditer | modifier le wikitexte]

Ch’est l' preumière résérve naturèle éd Picardie, créée in 1979.


Onmes chélèbes del conmeune[éditer | modifier le wikitexte]


Notes pi référinches[éditer | modifier le wikitexte]

  1. vir l'site intarnète ach mariel ed'Boves
  2. Lien web |url=http://www.somme.pref.gouv.fr/elections/2008/liste_maires_Somme_2008_MAJ090608.xls
  3. Liste des maires de la Somme dseur http://www.somme.pref.gouv.fr, 9 juin 2008
  4. Boves : Le maire passe la main mais reste dans la course dseur le site du journal L'Union-Champagne Ardenne Picardie, 14 janvier 2008
  5. http://cassini.ehess.fr/ Population par commune avant 1962 (résultats publiés au journal officiel ou conservés aux archives départementales)
  6. INSEE : Population depuis le recensement de 1962
  7. Traité d'Bofe
  8. Victor Hugo, Œuvres complètes - Voyages - "France et Belgique (1835, Lettre V, Du Tréport, 6 août)", coll. "Bouquins", éd. Robert Laffont, Paris, octobre 1987, p. 550.
  9. Chite deul Univarsité d'Picardie
  10. à vir : parfoé ch'nom ch'est "Saint-Nicolas".

Loïens intarnètes[éditer | modifier le wikitexte]


Édvant:
Cotinchy
Vouéyette GR124
Balise GR.png
Apré:
Gintelle