Feller-Carton

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher

El' grafie Feller-Carton ch'est eune sorte d' "ortougrafe" pou el langue picarde. Ch'professeu Fernand Carton, il a fait 15 proposicions basées édseur deus priorités: - rester proche ed la grafie franchoèse, - ète au pus près ed la fonétike du picard.

Voyelles[éditer | modifier le wikitexte]

a â æ ai an, am au å
/a/, /ɑ/ /a:/, /ɑ:/ /e/ /ɛ/, /e/ /ɑ̃/ /o/ /ɑ/
e ê é eau én, ém eu è
/ə/, /e/, /ɛ/ /e:/, /ɛ:/ /e/ /o/ /œ̃/ /œ/, /ø/ /ɛ/
i î in, im ï
/i/, /j/ /i:/ /ɛ̃/ /j/
o ô œ œu oi on, om ou
/ɔ/, /o/ /ɔ:/, /o:/ /e/ /œ/, /ø/ /wa/ /ɔ̃/ /u/, /w/
u û
/y/, /ɥ/ /y:/
y ŷ
/i/, /j/ /i:/
  • Chés lèttes a, é, è, eu, i, o, u, ou is ont eune prononciachon parelle que ch'frinsé.
  • Chés groupes eud lèttes au pi eau pou eul lètte o i sont admises si in put dégoter les meumes din chés mots frinsés.
autsu (au-dessus), un bieau catieau (un beau château) , caud (chaud) , etc
  • In e din ein mot, si i'est muet, in put l' rimplacher par eune apostrofe din ch'mot.
bètemint obin bèt'mint
  • Chés groupes -er pi -ez is sont autorisés àl fin d'chés vérpes, conjugués ou nin.
canter (chanter), os vos incrintchez (vous vous accrochez)
  • Chés diftongues deul picard i povent s'écrire au, eu, ai, ew, aw, ay , euy, , , oai, oin..
capiau (chapeau), catieu (château), laicher (laisser), fèw (faux), iaw (eau), défulay (décoiffé), coteûy (côté), t'avoés (tu avais), parfwère (parfaire), l'moaison (la maison), boin.ne (bonne)
  • Chés nasales is sont: an , am , in , im , én , ém , on , om .
Parfoé o uze d' eune grafie avu un point disjonctif pour mértcher chés nasales:
glin.ne ([glɛ̃n]) (fr: poule) , pron.ne ([prõn]) (fr: prune)

Consonnes[éditer | modifier le wikitexte]

b c ç ch d f g gn gu h j k l
[b]
[k], [s]
[s]
[ʃ]
[d]
[f]
[g], [ʒ]
[ɲ]
[g]
*
[ʒ]
[k]
[l]
m n ng p q qu r, rh s ss t v w z
[m]
[n]
[ŋg]
[p]
[k]
[k], [kw]
[ʁ]
[s], [z]
[s]
[t]
[v]
[w]
[z]
  • c s'dit [s] seulemint devant e, i, y;
  • g s'dit [ʒ] seulemint devant e, i, y;
  • h toudis aspiré ;
  • s s'dit [z] intre deux voyelles pi [s] ailleurs ;
  • in général, chés c, d, g, p, r, s, t, x et z al fin d'chés mots ne s' prononcent point, sauf si in fait el'liaison.
  • k est utilisé pour chés sons [k] conme dins fisike (physique), kère (tomber)

mais o écrit qu pour chés mots granmaticaux:

quo qu'i dit? (que dit-il?), quèque (quelque), Queu babèle qu'ale o ! (Quel bagout elle a !)
  • in n'écrit pon ph mais o écrivons:
foto , démografie , apostrofe , etc
  • in n'écrit pon th mais
téyate , téolodjie , tèse , matématikes, etc
  • in n'écrit pon x mais gz , cs
ègzimpe , ficsé , etc
  • in n'écrit pon -tion mais '--cion
punicion , ... etc


  • mette un h seulemint s'il est aspiré
un ome , un onme , l' eure , un ari , l' ortillon , ...

mais

un hantar , la hoette o la heuette , la heute , un hansard , un hôbe , ech hourlon , el' hague , un haizis , ech héquet , le hernu , des chriges hernuées , foaire des hus , ...
  • in écrit corale pou chorale in frincé, Crisse pour Christ , ...

Variantes[éditer | modifier le wikitexte]

Voyelles[éditer | modifier le wikitexte]

  • L'akchin cirkinfleks ^ i peut s'mette édsu chés voïelles lonques.
  • Parfos, in put artreuver ech lètte å, éq vient d'euch walon pi qui permet d'écrire ein son inte [a] pi [o]. Pèr egzimpe, eune cayelle cha put s'écrire cåyelle, bin qu' cha fuche rare.

Consonnes[éditer | modifier le wikitexte]

Cha vient...

Loïens intarnètes[éditer | modifier le wikitexte]