Marceline Desbordes-Valmore

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher
Marceline Desbordes-Valmore, (1786 – 1859)
Portrait de Marceline Desbordes-Valmore
Marceline Desbordes-Valmore

Marceline Desbordes-Valmore al est eune poéte née à Doué l’20 éd join 1786. Ale est morte à Paris l’23 éd juillet 1859.

In 1801, Marceline vo in Guadeloupe aveuc s'mère. Apré ale rvient à Doué et pi ale d’vient comédienne pi canteuse. Ale jue au téïate éd Lille, éd Doué, à echl’Opéra-Comique pi étou au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles. Ale jue Rosine din Le Barbier de Séville d’ Beaumarchais.

In 1997, Julien Clerc cante "Les séparés". Ch’est un poéme d'Marceline Desbordes-Valmore.


Poémes in picard[éditer | modifier le wikicode]

Ale o écrit granmint d’poémes in frinsé et pi quèques poémes (chonc ou sis) in picard éd Doué.

Éstrait dech poéme : Oraison pour la créche - A toutes les belles nos dames de Douay.[1] (Publié in 1849 din l’Indépendant) :

Douq! Douq! ch'est pour chés p'tiots infans,
Rassennés din l'vill' ed Gayant,
Comm' des tintes maguett's din chés camps.
Si j'étos eunn' saquoi tranquille,
J'viendros canter l'cloqué d'no' ville ;
Mais ch'est fameus'mint difficile !
[ … ]

Bibliografie[éditer | modifier le wikicode]

Téïate éd Doué, Marceline Desbordes-Valmore
  • Œuvres poétiques de Marceline Desbordes-Valmore, édition complète établie et commentée par M. Bertrand, Presses Universitaires de Grenoble, 2 vol., 1973


Poémes éd Marceline Desbordes-Valmore
  • Chansonnier des grâces, 1816
  • Élégies et romances, 1819
  • Elégies et Poésies nouvelles, 1825
  • Album du jeune âge, 1829
  • Poésies, 1830
  • Les Pleurs, 1833
  • Pauvres Fleurs, 1839
  • Bouquets et prières, 1843
  • Poésies posthumes, 1860


lives su Marceline Desbordes-Valmore
  • Sainte-Beuve, Portraits contemporains, t. II, Paris, 1846, pi Causeries du lundi, t. XIV, Paris, 1862, pi Nouveaux Lundis, t. XII.
  • Lucien Descaves, La Vie douloureuse de Marceline Desbordes-Valmore, Paris. 1898. Nouvèle édichon Éditions d'art et de littérature, 1910.
  • Stefan Zweig, Marceline Desbordes-Valmore, Paris, 1924
  • Jacques Boulenger, Marceline Desbordes-Valmore, sa vie et son secret, Paris, 1927
  • Manuel Garcia Sesma, Le Secret de Marceline Desbordes-Valmore Paris, 1945
  • Madeleine Fargeaud, « Autour de Balzac et de Marceline Desbordes-Valmore » in Revue des sciences humaines, avril—juin 1956
  • Éliane Jasenas, Marceline Desbordes-Valmore devant la critique, éditions Minard, 1962.
  • Jeanine Moulin, Marceline Des-bordes-Valmore, Seghers, coll. « Poètes d'aujourd'hui », 1955
  • Georges-Emmanuel Clancier, Marceline Desbordes-Valmore ou le génie inconnu, Seghers, coll. « Panorama de la poésie française » 1983
  • Robert Sabatier, « Marceline Desbordes-Valmore » in La poésie française du XIX° siècle, t. I, Albin-Michel, 1977
  • Francis Ambrière, Le siècle des Valmore, Marceline Desbordes-Valmore et les siens, t. 1 : 1786-1840, t. 2 : 1840-1892, Seuil, 1987

Notes pi référinches[éditer | modifier le wikicode]

  1. http://perso.numericable.fr/pcastera/Douai/Marceline_oraison.html
  • Le Dantec Yves-Gérard. – In Laffont Robert et Bompiani Valentino, Le Nouveau Dictionnaire des auteurs, de tous les temps et de tous les pays. Paris : Robert Laffont, 1994, p. 803.

Loïens intarnètes[éditer | modifier le wikicode]