Neurmindie

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher

L’ Neurmindie (in picard du sud) o Normindie (Chti) ch’est eune anthieusse provinche Franche.

In normind, ch'nom ch'est Normaundie et pi in frinsé ch'est Normandie.

A jourdie, ch’est un insimbe aveuc =


drapieu normind
Blason
Duchy of Normandy.png
d’vise = « Diex Aïe ! » - « Qu’ Diu nos édjit ! »


Géografie[éditer | modifier le wikicode]

Supérfichie = 30 627 km² in franche et pi 30 821 km² aveuc chés iles inglo-neurmindes.

Nombe éd gins = inviron 3 420 373 gins in 2005 (~ 110 habitints/km²)


Étimolodgie[éditer | modifier le wikicode]

Ch' mot ed "normind" cha vient du francique nortman[2] ou bin étou diréctemint dpui l'anthiu norroé nordmaðr[3]. Chés deus mots-lo cha vut dire « honme dech nord ». O treuve ch'mot-lo pou l' prumière foé in latin médiéval dsous l' forme Nortmannus al fin du IXe sièke[4].

Neurmindie ch'est donc ech « poéis d'chés honmes dech nord ».

Langues[éditer | modifier le wikicode]

Normindie : frinsé , neurmind
Iles inglo-neurmindes : inglé, frinsé, jersié, guernesié din l'partie nord du départémint ed Seine-Maritime, il y o quèques viles dusqu'in parle picard.

Eul langue neurminde[éditer | modifier le wikicode]

Le Coup d’œil purin, eune satire polémique dins el langue neurminde, éditée à Rouen, in 1773


Alfred Rossel, Louis Beuve (1869-1949), Côtis-Capel (1915-1986) pi Marcel Dalarun (né in 1922), is sont des poétes dech Cotentin.


ampes éd langue norminde

La bannyire à S. Olav Boujouo! Seyiz les byinvenuns sus la Viqùipédie normaunde. À chu jouo, j'avouns 2 750 articlles en normaund. No ne sé but'ta paé à cha! Voul-ouos byin faire? Venaez eun miot veî, en cotentinais, jerriais, gùernésiais ou eune miette en âorgnais ou eune oute miette en peurch'ron. Diex aie !

La couleu d'Jèrri Bouônjour! Séyiz les beinv'nus à la Ouitchipédie Nouormande - tch'est eune encycliopédie libre en Nouormand (Cotentinais, Jèrriais, Dgèrnésiais, Sèrtchais, Cauchais...) qu'autcheune pèrsonne peut êcrithe. Achteu j'avons 2 750 articl'yes dans les langues Nouormandes.

|La couleur dé Guernési Baon-n-jour! Bian v'nue à la Ouitchipédie Normande. À pèrsent, j'avaons 2 750 [Special:AllPages|articlles]]. Qué s'fait écrire pas tchique chaose en Guernésiais?

La kulö d Ser Bwõju ! Bẽvnü a kyi prech dã la witchipedi normãd. Achtö ya 2 750 artiky ekri.


un chien: eun tchian
un chat: eun cat
un poisson rouge: eun rouoge paîsson
une vache: eune vaque
un cheval: eun j'va
un hibou: eun cahouain
une mouette: eune mauve

Français Cotentinais Jersiais Guernesiais Cauchois
Bonjour Boujouo Bouônjour Boujou
Bonjour (le matin) Boujouo à matin Bouônjour à matîn Boujou
Bonsoir Bonsouair
Bonne nuit Bouone nyit Bouonne niet
Au revoir À byintôt À bétôt À la perchoïne
Merci Mercie Mèrcie
Merci beaucoup Mercie byin Mèrcie bein des fais Mercie bian
Comment vous appelez-vous? Qùi noum que vos avaez? Tch'est qu'est vot' nom? Tchi qu'est vote naom?
Comment allez-vous? Cha va-t-i? Coumme est qu'ous êtes? Coume tchi que l'affaire va? A va-t-i ?
Quelle heure est-il? Qùelle heûre il est? Tchille heuthe qu'il est? Quaï heure qu'il est?

Histoère[éditer | modifier le wikicode]

Tombeau d' Rollon.
Conquête neurminde del Ingletèrre.
Ech monne neurmind au XII° sièke.
Siège éd Rouen
Débarquemint d'chés troupes alliées in join 1944, in Neurmindie

Fondé in Neustrie pèr Rollon, ech duché étot din l' basse vallée deul Seine in 911. (traité de Saint-Clair-sur-Epte inte ech Viking Rollon et pi Charles eul Simple).

In 1066, Djiyôme ch'contchèrint, descindant ed Rollon, envahit, l’Ingletère (batale d'Hastings) et pi dvient roé d'Ingletère (Djiyôme Ier).


Chés Norminds is ont fondé des roéyômes et pi des princhipautés in Méditérranée :

In 1625, Pierre Belain d'Esnambuc o pris possession del Martinique, del Guadeloupe, del île Saint-Christophe et pi d'Marie-Galante.

Aménistracion[éditer | modifier le wikicode]

  • chonc départémints in 1790 =
Calvados,
eul Manche,
l’Orne,
l’Eure,
et pi el Seine-Inférieure d'venue Seine-Maritime apreu.

In 1956,

Calvados,
Manche]],
Orne,
Eure,
Seine-Maritime.


Drapiaus normands[éditer | modifier le wikicode]

Chés deus bailliaches ed Jersey et pi ed Guernesey aveuc leus dépindinches is ont leu prope drapieu.

La couleu d'Jèrri
La couleur dé Guernési
La kulö d Ser



Flag of Normandy.svg Flag of Normandy.jpg Jersey flag 300.png



Blason del Normindie[éditer | modifier le wikicode]

L’écu rouge à deux léopards (lions héraldiques) jaunes tournant la tête de face, blasonné de gueules à deux léopards[5]


images[éditer | modifier le wikicode]

Chés poéyis neurminds[éditer | modifier le wikicode]

Démografie[éditer | modifier le wikicode]

Chés pu grandes conmeunes neurmindes
Conmeune Division aménistrative térritoriale Nombe ed gins (sins doubes conptes) Populachon - unité urbaine Populachon - aire urbaine
Rouen Préfecture d'région deul Heute-Neurmindie 114 000 518 316 745 000
Caen Préfecture d'région deul Basse-Neurmindie 114 007 223 106 420 000
Le Havre Dsou-préfecture del Seine-Maritime 183 900 248 547 296 773
Cherbourg-Octeville Dsou-préfecture del Manche 40 500 91 717 116 183
Évreux Préfecture del’ Eure 51 198 97 177
Elbeuf Chèf-yu d'canton 16 944 86 162
Dieppe Dsou-préfecture del Seine-Maritime 35 694 81 419
Alençon Préfecture del’ Orne 28 918 64 978
Saint-Lô Préfecture del Manche 19 623 48 837
Lisieux Dsou-préfecture du Calvados 23 166 45 065
Louviers Chèf-yu d'canton 18.937 42 838
Flers Chèf-yu d'canton 16 947 34 386
Vernon Chèf-yu d'canton 23 700 34 384
Fécamp Chèf-yu d'canton 19 900 31 013
Saint-Hélier Capitale dech bailliache éd Jersey 29 400
Granville Chèf-yu de canton 12 687 29 300
Argentan Dsou-préfecture del’ Orne 17 448 27 387
Vire Dsou-préfecture du Calvados 12 815 26 274
Bayeux Chèf-yu d'canton]] 14 961 25 943
Bernay Dsou-préfecture ed l'Eure 11 136 12 300 18 307


Chés Neurminds célébes[éditer | modifier le wikicode]

Notes pi référinches[éditer | modifier le wikicode]

  1. Site de la Cour internationale de Justice - décision îlots des Écréhous et des Minquiers - consulté le 6 mai 2008
  2. Albert Dauzat, Jean Dubois, Henri MitterandNouveau dictionnaire étymologique et historique, Librairie Larousse 1971. p. 497.
  3. Jan de Vries, Altnordisches etymologisches Wörterbuch 3. Verlag, Leiden 1977.
  4. Charles du Fresne, sieur du Cange, Glossarium..
  5. Léopard ch'est ch' nom éq chés héraldisses continintaux iz donne'te au lion passant d'profil mais aveuc l' tête tournée vers l'éspectateu.

Bibliografie[éditer | modifier le wikicode]

  • Dominique Auzias, Normandie, Nouvelles Éditions Université, 2005 ISBN:2746912635
  • Michel de Boüard, Histoire de la Normandie, Privat, Toulouse, 2001 ISBN:2708917072
  • Vincent Carpentier, Emmanuel Ghesquière, Cyril Marcigny, Archéologie en Normandie, éditions Ouest France,2007
  • Serge Gleizes, Christian Sarramon (Fotografies), Préface de Philippe Delerm, L’Art de vivre en Normandie, Paris, Flammarion, (2004) ISBN:2082012549
  • Charles Brisson, René Herval, A Lepilleur Légendes & récits de Normandie, Louviers, Ancre de Marine, 2004, 120 p. ISBN:2841411885
  • Stéphane Puisney, La saga des Lefébure, Éditions Eurocibles (bindes à dessins historiques - 6 tomes.)
  • Les Dynasties normandes , Jean-Pierre Chaline , Perrin (2009)

Loyens intarnètes[éditer | modifier le wikicode]