Rubimpré

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher

50° 01′ 11″ N 2° 23′ 12″ E / 50.0197222222, 2.38666666667

Rubimpré
Armoiries
Détail
Païs drapeau de la France      Franche
Région Picardie
Départémint Sonme
Arondichemint Anmien
Canton Vilèr-Buscaille
Code insee 80686
Code possal 80260
Maïeu
 
Philippe Delaporte
2008-2014
Intarconmunalité Conmunauté d’ conmunes del Buscaille pi del' Hallue
Géografie
Coordonées
géografiques
50° 01′ 11″ N 2° 23′ 12″ E / 50.0197222222, 2.3866666666750° 01′ 11″ Nord
       2° 23′ 12″ Est
/ 50.0197222222, 2.38666666667
  
Altitudes moyenne : 131 m
minimale : 89 m
maximale : 147 m
Superfichie 10,08 km² (1 008 ha)

}}

Démografie
Populacion sins
doubes contes
762 gins
(2006)
Dinchité 76 gins/km²
Gintilé {{{nomhab}}}
Carte de localisation de Rubimpré

Rubimpré (Rubempré in frinsé) ch’est eune conmune picarte, plachée din ch’ départ’mint del Sonme et pi din l’région Picardie.


Histoère[éditer | modifier le wikicode]

Seigneurie

Al intamure dech XIIIe sièke, Bauduin d’ Rubimpré ch’est l’ prumié seigneur lonmé (1202).

XVIe sièke, Jeanne d’ Rubimpré s’mérie aveuc Jacques éd Bourbon-Vendôme dit « ch’ Bastardê  » (1505), éq étoait del famille éd Robert, comte d’ Clermont, fiu à Saint Louis. Ach momint-lo, chés seigneurs d’ichi is lonme’te Bourbon-Rubimpré.

Anthiu fort

Echl anthiu fort (in franchoès o dit catieu-fort) il étoait plaché dseur un contérfour ach nord-est dech vilache. L’ 14 éd févrié 1589, l'échevinage d'Anmien vote ech démazingache dech fort d’mindé pèr el Ligue, car sin propriétoère, Charles éd Bourbon-Rubimpré ch’étoait ch’cousin à Henri IV.


chés muches

[...]


Harmonie d’ Rubimpré

Ale o té créée in 1888. L’ société musicale o té férmée din chés innées d’ 1980.

Héraldique[éditer | modifier le wikicode]

Blason Rubempré.svg

D'argent aux trois jumelles de gueules.

Aménistrachon[éditer | modifier le wikicode]

Lisse d’chés mayeus
  • 2001-2014 = Philippe Delaporte [1]

Démografie[éditer | modifier le wikicode]

Évoluchon démografike
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1039 1081 1155 1282 1045 1387 1377 1396 1407 1355 1290 1208 1072 1004 920 922 876 822
Évoluchon démografike
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
775 734 673 568 534 503 491 435 406 340 421 433 486 634 675

Agés pi monumints[éditer | modifier le wikicode]

Église Saint Léonard[éditer | modifier le wikicode]

Église d’ Rubimpré

Al intamure dech XVIIe sièke, l'église saint Léonard étoait preu dech fort médiéval del famille éd Rubimpré. Ale o té bérzillée pèr chés éspagnols durint l’ Djérre d’Trinte Ans aveuc ech siège éd Corbie in 1636.

In 1656, l’église ale o té érbatie pus heut din ch’ vilache aveuc chés meumes matériaux.

In octobe 1824, ch’ béfroé il est doté d’ troés nouvèles cloques (Marie, Fifine (Joséfine) pi Rosalie). Chés cloques is ont té foaites pèr chés atéyers Cavillier.


D’puis 1846, chés reliques éd saint Victorin sont din l’église. Chés reliques étoai’te din chés Catacombes à Rome.[2]


Notes pi référinches[éditer | modifier le wikicode]

  1. [1] , [2]
  2. Itinéraires du Patrimoine, livret N°181. Direction régionale des Affaires culturelles de Picardie, Anmien

Loyens intarnètes[éditer | modifier le wikicode]