Moéyin Ache : Différinche intre vérsions

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
 
==Définicion==
Ech Moéyin Ache ch'est un dékeupache istorike proposè, ch'est unne ed ches troés grandés périodes istorikes qu'os utilise por analiser l'istoére ed l'[[Urope]] (avant ch'Moéyin Ache ch'est l'[[Antitchitè]] pi aprés ch'est l'[[époke moderne]]. Ches écriveus médiévaus is divisoétte l'Istoére eslon des périodes inspirèes par el Bibe obin par leus vision crétienne (ches ''sis aches au monne'' obin ches ''troés aches'' à [[Joakim ed Flore]] à ch'XIII{{e}} sièke), is pinsoétte itou qu'leus tans il étoét ch'darain avant l'[[fin à ch'monne]] (l'[[live d'echl'Apocalisse|Apocalisse anonchèe per Jean pi ch'Crisse]]). Is parloétte don d'leus tans conme ''moderne''. In 1330, ch'poète italien [[Pétrarca]] i décrivoét l'époke pré-crétienne d'd’''antiqua'' (« antike ») pi sin tans d'd’''nova'' (« nouvieu »).
 
Le Moyen Âge est l'une des trois principales périodes historiques utilisées pour analyser l'histoire de l'Europe avec l'Antiquité et l'époque moderne1. Les auteurs médiévaux divisaient l'Histoire en périodes inspirées de la Bible comme les « six âges du monde » et considéraient que leur époque était la dernière avant la fin du monde2. Lorsqu'ils évoquaient la période dans laquelle ils vivaient, ils la qualifiaient de « moderne »3. Dans les années 1330, l'humaniste et poète Pétrarque qualifiait l'époque pré-chrétienne d'antiqua (« ancienne ») et la période chrétienne de nova (« nouvelle »)4. Le Florentin Leonardo Bruni fut le premier historien à utiliser un découpage en trois périodes dans son Historiarium Florentinarum de 1442 car il considérait que le développement de l'Italie l'avait fait changer d'époque par rapport à celle de Pétrarque5. L'expression de « Moyen Âge » apparut pour la première fois en latin en 1469 sous la forme de media tempestas (« saison intermédiaire ») dans l'avant-propos de l'Éloge de Nicolas de Cues par Giovanni Andrea Bussi6 puis de medium ævum (« moyen âge ») en 16047. La division en trois périodes de l'histoire fut popularisée au xviie siècle par Christoph Cellarius et est depuis devenue la norme8.
Os pu noter qu'el fin à l'[[Dgère d'Un Chint Ains]] pi l'crise économike pi démografike dins ch'tans-lo in [[Urope]] intrainntte unne dépréchiacion d'leus tans mon granmint d'intélectuels. Ch'est chole dépréchiacion qui vo mner granmint d'inte eus à rbéïer l'Antitchitè (seurtout chole [[Grèche antike|grèke]]) conme un ache nin pus païen pi obsur moais grand pi glorieus. Ches filosofes grecs is vont kmincher à rvenir à l'mode, ches auteus grecs pi leus mites itou. Dins l'vie intélectuèle in Urope (seurtout in [[Franche]] pi dins ches Étots italiens), cho vo intrainner un grand boulversmint : ch'Moéyin Ache, complètmint basè dseur el foé crétienne pi l'vision du monne crétienne, i vo kmincher à rbéïer avuc invie ches tans pré-crétiens pi s'in inspirer. Cho vo avoér pusiurs ertraduccions dins l'vie intélectuèle (ch'est ch'kminchmint d'echl’''umanime'') pi dins ches arts (el prunmière ''Ernaiçanche'' italienne dsous Louis XII à partir ed 1505, pi l'esgonde edsous [[François Ier]] aprés). Ch'est dins ch'conteske-lo qu'unne nouvèle vision istorike a vo s'dévloper, un rinversmint voéïant ch'Moéyin Ache conme un ache ''ténébreus'' pi ''obsurantisse'' alorse eq dusqu'ilo ch'étoét ches tans ''païens'' qui, d'un point d'vue crétien médiéval, étoétte erbéïer conme ''ches Ténèbes obscurantisses''.
Adon, in 1442, ch'[[Florinche|Florintin]] Leonardo Bruni i considère qu'l'[[Italie]] d'sin tans a n'est point mie pus chole à [[Pétrarca]], chou qui li foait dire qu'unne nouvèle époke est in train d'naite. Queuques ainnèes aprés, Giovanni Andrea Bussi i rintchérit pi i lonme adon ch'tans Pétrarca ''media tempestas'' (« el soaison intermédieuse ») pis ''medium ævum'' (« moéyin ache »). Ch'est l'prunmière foés qu'ech terme Moéyin Ache il est invintè pi i vo ète popularisè insuite par Cristofe Cellarius à ch'XVII{{e}} sièke.
 
==El fin à chl'Impire Romain==
4 013

modifications

Menu éd navigacion