Éstimpe

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher

Ch'térme éstimpe cha vient du frinchique stampôn ( piler) pi étous ed l'italien stampa.

Ch'est eune impréchion d’eune gravure su un bos (vir xilografie), su ch'métal ou d'un dessin su piére.



L'grande Vague d'Hokusai


  • Ches papiés  :
A0 = 841 x 1189mm -A1 = 594 x 881 mm -A2 = 420 x 594 mm -A3 = 297 x 420 mm -A4 = 210 x 297 mm -A5 = 148 x 210 mm.
din ch'format tradichionnel :Couronne :( 36 x 46 cm)...Doube couronne :( 46 x 72 cm)...Coquille :( 44 x 56 cm)...Roésin :( 50 x 65 cm)...Jézus :( 56 x 76 cm)...Doube colombier : (90 x 126cm)


Boutique éd Backner, marchind d'éstimpes vers 1815.
Boutique éd Delpech vers 1815.
  • El couleur :
In Chine = in trouve ches éstimpes individuelles au 19° siècle.
Au Japon = el teknique ed ches couleurs ( nishiki-e ) est utilisée pou ches imprimés àpreu 1760. Le texte étoait normalemint monocrome mais el popularité croéchante du ukiyo-e o créé eune deminde pou un nombe ed couleurs croissant et une plus grande complexité des techniques. Au dix-neuvième sièke, la plupart des artistes travaillaient en couleurs. In o :
Sumizuri-e - Imprechion monocrome aveuc l'incre noére.
Benizuri-e ( « dessins imprimés cramoisis ») - Détails aveuc el rouche incre ou ajoutés à l'main apreu ch'processus d'imprechions (parfois in vert).
Tan-e - Détails oringe aveuc un rouche pigmint lonmé tan.
Aizuri-e ( « dessins imprimés indigo »), Murasaki-e ( « Dessins pourpes »), pi autes éstiles où eune aute couleur est utilisée aveuc l'incre noére.
Urushi-e - Une méthode où l'encre est épaissie aveuc del cole, pi értouchée aveuc l'or, aveuc ch'mica ou d'autes substinces.
Nishiki-e ( «éstimpes ed brocart») - eune métode aveuc des blocs multiples pou avoèr un grand nombe ed couleurs.



éstimpes Vignères, barraques del plache du Carrousel, vers 1849.


  • Ches codes inglo-sacsons éd ches éstimpes :
C1 = Intaglio printing, C2 = Copper engraving, C3 = Etching, C4 = Dry point, C5 = Aquatint, C6 = Soft ground, C7 = Mezzotint, C8 = Steel engraving,
X = Relief printing, X1 = Woodcut, X2 = Wood engraving, X3 = Linocut, X4 = Plaster cast, X5 = Zinc engraving, X6 = Cardboard engraving,
L = Lithography,
S = Silkscreen,
H = Héliogravure,
M = Monotype,
O = Offset,
Tm = Mixed media,
Comp = Computer

Référinches[éditer | modifier le wikitexte]

  • A.Béguin, Dictionnaire technique de l'estampe, Bruxelles, 1977.
  • M. C. Paoluzzi, La Gravure, Solar, 2004.
  • J.Laran, L'Estampe, PUF, Paris, 1959.
  • H. Focillon, Les Maîtres de l'estampe, Paris, 1930.
  • M. Melot, A. Griffith, R. S. Field, Histoire d'un art : l'estampe, Skira, 1981.


Loïens intarnètes[éditer | modifier le wikitexte]


Boutique ed Gibaut, marchind d'éstimpes , boulevard des Italiens, vers 1835.