Abaïe d'Saint Fuschien

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher
Abaïe d'Saint-Fuschien
Latitude
Longitude
49° 50′ 18″ Nord
       2° 18′ 56″ Est
/ 49.8383333333, 2.31555555556
 
Poéis Franche Franche
Région Picardie
Départémint Sonme
Vile Saint-Fuschien
Culte Église catolike romaine
Type Abaïe
Rattaché à Orde bénédictin
Début del construcchon VIe sièke
Fin XVIIIe sièke
Localisacion

  Géolocalisation édseur el carte : Somme

(Voir situation sur carte : Sonme)
Abaïe d'Saint Fuschien

  Géolocalisation édseur el carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abaïe d'Saint Fuschien

Ech monastère d’Saint-Fuschien-à-Bos est unne abaïe bénédictine foaite à l’ fin dech 6e sièke din ch’vilage ed Saint-Fuschien (in frinsé: Saint-Fuscien - Somme). Chés Neurminds, is ont broéyé ch’ monastoère in 860. Il o té érfoait in 880 pi erbroéyé in 925. Il étoét in ruine pindant 180 ans.


À l’innée 1105, Enguerrand ed Bofe, ch’comte Anmyin (1042-1116), i baille el monnoèe por l'abaïe qu’est rabistotchée pa chés bénédictins. À l’innée 1648, el réforme d’Saint Maur (vir: Congrégation de Saint-Maur ) est foaite din l'abaïe. El moaison mère des Maurisses al étoét à Paris, pi is foaisètte unne vie monastique fidèle à saint Bénouet. À ch’ tins, el moaison dech l’abé (achteure « ch' catieu d’Saint-Fuschien ») est rabistotchée. L'église del abaïe sert por ech culte din ch' vilage pi chés mouénes foaitte l'école por chés tiots éfants.

abaïe d'Saint Fuschien

El congrégacion bénédictine d’ Saint Maur est rassatchée à ch’ tins del révolucion in 1790. Chés habitants foaitte unne péticion in avri 1791 por garder leu église pi l‘école[1], mais el nacion vindoètte l'abaïe. Chés acateus, qué déberlindjage qu’is ont-ti foait din l’abaïe. Qué touillage! Ech vilage est sans église, pi à l’innée 1820, unne capèle est foaite din unne vieille cinse[2].


À l’innée 1825, ech père Lardeur (1776-1863) il acate l'abaïe por foaire unne école dés Frères d’Saint Joseph. Chés écoles del congrégacion étoét vertillante ach tin Napoléon III mais unne afoaire din l'école d’Cîteaux à chl’an 1888 a arté el congrégacion dés Frères d’Saint Joseph[3]. Is vindoètte chés batimints dech couvint à un acateu particulier.


Achteure, i reste qu' el moaison dechl’abé (lonmée "ch’catieu" ) pi un tiot batimint dech vieille abaïe d’Saint-Fuschien-à-Bos.


Notes pi référinches[éditer | modifier le wikicode]

  1. Doléances et plaintes de saint fuscien et petit cagny, 26 avril 1791, mérrie d' saint-fuscien
  2. Églises et chapelles des XIXe et XXe siècles-Amiens métropole - Isabelle Barbedor - Lieux dits Ed (2008)
  3. Revue d'histoire de l'Eglise de France, E. Baratay, 1998, vol 85, n° 213, p. 299