Accint circonflexe

Cha vient éd Wikipedia
Aller à la navigation Aller à la recherche

Chl'accint circonflexe ch'est un des chonc diacritikes (é è ê ë pi ç) uzés in picard.

Un ^ cha siert à quoé ?[éditer | modifier ech wikicode]

L'utilité d'un singne diacritike s'appréchie slon quate fonccions [1]

  • fonologike : eune différinche éd prononciacion produit eune différinche éd sens (cf. prés/près in frinsé),
  • graphologike : deus grafies conduisette à distinguer deus mots qui ont eune meume prononciacion (près/prêt in frinsé),
  • morphologike : ch'est un singne qui jue un role granmatical (il prit / qu'il prît in frinsé),
  • arkéologike : ch'est parfoès l' trace d'un caractère qué os tient à warder èl mémoére (Castel in viu franchoés del fin du Xe sièke → câtiau in picard) o (praestus <prest> prêt).


À quoé siert chl'accint circonflexe ?

franchoés picard
château catiau
prêt prét
goût gout
forêt foéret
empêcher impéker
ta maison brûle t' moaison ale brule
vous en êtes sûr os nn'ète seur
mêler merler
évêque évèke
franchoés picard
être ète
bête bète / biète
âge age
pâle blage
bientôt bétot / biétot
théâtre téyate
grâce grache
fête fiète
drôle de type drole d'otiu

Cha foait qu' os z'avons poin ebzoin dech singne lo in picard; ch'est un pur ornemint qui foait éq chl'accint circonflexe siert à l' distinccion sochiale.

Quèques exampes d' usage in picard[éditer | modifier ech wikicode]

In picard, os z'avons poin ebzoin dech sène ^ mais in l'treuve parfoés dins chés teskes in picard.

â[éditer | modifier ech wikicode]

  • i t'ont intindu ronfler d'bout à l'eute d 'ech bâtimint (VARLET Jacques)
  • Mes z'amis quand o z'érez m' a'âge (BON Gaston - Chantons Cayeux)

ê[éditer | modifier ech wikicode]

  • Cho t'aprein-nro à-t-êt'e point malhonnête, (DUQUEF Marie-Madeleine, Amassoèr (picard-français) )
  • Par un biau matin, i s'apprête , s' fourque ein moain, à s' reinde à ches caimps (Théophile DENIS - Petits tableaux rustiques en patois d'un coin de Flandre française (1907) )
  • Ouais, vraimint, eul vie d'ein sorlet cha n'est point ein' vie rêvée . (CLIQUENNOIS Louis - Parlache)
  • Ch'est l' fête à Mari' ! (DAVID Edouard - Mahiette )

î[éditer | modifier ech wikicode]

  • L' sombre abîm' su l' point d' l'ingloutir (Jules MOUSSERON)
  • I n'est point d' cheux qu'abîme l' défallainche (Edouard DAVID)
  • comme quand os alloîmes à l'école insianne, il in vut apris tout l' mônne, à ch' momint chi (Hector CRINON)

ô[éditer | modifier ech wikicode]

  • Kar échti lô ki s' réheuchrô, srô abouésiè, pi chti lô ki s' abouésrô , srô réheuchè. (Edouard PARIS - S'Sint Evanjil slon Matiu)
  • J'sins qu'éj vos biétôt vous tchitter. (Jean-Pierre CALAIS - Tchuins d'zius)
  • Eunne poche é 's min su'sn afutyô , I's aplédo alé bobone " Volée sinti 'l manche dë'm koutyô ?... "(Jean-Noël CARION - Douze lijerë prode en parler picard d'Anor (Hénaut) 1998)

û[éditer | modifier ech wikicode]

  • Cobien qu'a coûte eune plache ? (Gaston VASSEUR - Lettes à min cousin Polyte)
  • Portant, j' vorouos bien z-z érvir mes jonnes gins d' no voéyage du mouos d' a-oût. (Gaston VASSEUR - Lettes à min cousin Polyte , parge 968)

Notes pi référinches[éditer | modifier ech wikicode]

  1. A quoi sert l'accent circonflexe ? Maurice Tournier, Mots. Les langages du politique, Année 1991, 28, pp. 101-107 , Fait partie d'un numéro thématique : Orthographe et société - https://www.persee.fr/docAsPDF/mots_0243-6450_1991_num_28_1_2039.pdf