Akira Kurosawa

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher
Ébeuche  !
Eul’ pache-lo ch’est eune ébeuche; Os povez aboènnir ch’teske.
en: Stub - fr: Ébauche - wa: Djermon - nrm: choutchette - es: Esbozo

Pix.gif

Kurosawa Akira ( 黒澤 明 )

Akira Kurosawa (黒澤 明)
Akira Kurosawa vers 1950
Akira Kurosawa vers 1950

Nom de naissance Kurosawa Akira (黒澤 明)
Surnom AK
Né(e) l’ 23 ed marche 1910
Shinagawa, Tokyo (Japon)
Nationalité(s) Flag of Japan.svg Japonnoèse
Déché 6- d'sectimbe 1998
Setagaya, Tokyo (Japon)
Proféchon(s) Réalisateur, Producteur ed chinéma, éscénarisse et pi monteur
Film(s) notabe(s) La Légende du grand judo
Chien enragé
Rashōmon
L'Idiot
Les Sept Samouraïs
Le Château de l'araignée
La Forteresse cachée
Yojimbo
Sanjuro
Entre le ciel et l'enfer
Barberousse
Dersou Ouzala
Kagemusha
Ran
Rhapsodie en août
conpan·nhie Yōko Yaguchi (mariage d' 1945 à 1985)
infant(s) 2 éfants
Distinction(s) Lion d'or de la Mostra de Venise
1951 pour Rashōmon
Oscar du meilleur film en langue étrangère
1951 pour Rashōmon
1975 pour Dersou Ouzala
Palme d'or du Festival de Cannes
1980 pour Kagemusha
César du meilleur film étranger
1981 pour Kagemusha
Légion d'honneur 1984
Oscar d'honneur 1990

Kurosawa[éditer | modifier le wikicode]

Akira Kurosawa ( 黒澤 明, Kurosawa Akira ) ch'est un réalisateur , Producteur ed chinéma pi éschénarisse japonné.


Japan film icon.svg


Biografie[éditer | modifier le wikicode]

Aveuc Ozu pi Mizoguchi|, Kurosawa ch'est certainemint ch’réalisateur japonné ch’plu célébe.


  • 1941 : Uma (馬, Uma) de Kajiro Yamamoto (forte implication de Kurosawa, bien qu'il ne soit pas le réalisateur)[1]

Euve postume :

  • 1998 : Après la Pluie (雨あがる, Ame agaru) : euve postume réalisée par Takashi Koizumi. El mise in chène, ches éschénaris pi ches dialogues sont signés d'Akira Kurosawa.


Loïens intarnètes[éditer | modifier le wikicode]


Référinches su 黒澤 明,[éditer | modifier le wikicode]

  • Vir paches 314-327 in Giants of Japan, Mark Weston, Kondansha International, (1999)
  • Vir paches 177-78 in The History of Japan, Louis G. Perez, Greenwood, (1998)
  • Comme une autobiographie, Cahiers du cinéma, Akira Kurosawa (1985), trad. Michel Chion (1997), Quetigny.
  • The Films of Akira Kurosawa, Donald Richie, University of California Press, (1998}.
  • Stephen Prince, The Warrior's Camera: The Cinema of Akira Kurosawa, Princeton University, (1999)
  • Mitsuhiro Yoshimoto, Kurosawa: Film Studies and Japanese Cinema, Duke University Press, (2000)
  • Teruyo Nogami pi Donald Richie, Waiting on the Weather: Making Movies with Akira Kurosawa (traduction de Juliet Winters Carpenter), Stone Bridge, (2006)
  • Charles Tesson, Akira Kurosawa, Cahiers du cinéma, Coll Grands Cinéastes (2007) [2]
  1. Donald Richie, 1998, op. cit. p. 14 : Citation|Sugata était mon premier film comme réalisateur [...] mais dans les films comme Uma, j'étais tellement impliqué dans la production que je me sentais réalisateur.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

liste1 = La Légende du grand judo (1943) · Les Hommes qui marchèrent sur la queue du tigre (1945) · Le Duel silencieux (1949) · L'Ange ivre (1948) · Chien enragé (1949) · Scandale (1950) · Rashōmon (1950) · L'Idiot (1951) · Vivre (1952) · Les Sept Samouraïs (1954) · Vivre dans la peur (1955) · Le Château de l'araignée (1957) · Les Bas-Fonds (1957) · La Forteresse cachée (1958) · Les Salauds dorment en paix (1960) · Yojimbo (1961) · Sanjuro (1962) · Entre le ciel et l'enfer (1963) · Barberousse (1965) · Dodes'kaden (1970) · Dersou Ouzala (1975) · Kagemusha, l'ombre du guerrier (1980) · Ran (1985) · Rêves (1989) · Rhapsodie en août (1991) · Madadayo (1993)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°