Alexandre de La Fons de Mélicocq

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher

François Joseph Alexandre de La Fons, baron de Mélicocq l'est né à Noéyon (Oése), au 2 ed novimbe 1802 et pi l'est défuncté à Raismes (Nord) au 8 ed join 1867. Ch' étôt un arkéoloque, un historien pi un naturalisse[1].


Chés Prix éd la Fons-Mélicocq[éditer | modifier le wikicode]

Il a fondé deus prix, à décérner tous chés troés ans:

  • par l' Académie des inscriptions et belles-lettres, dins chés termes suivants:
«  Voulant, comme homme de lettres, léguer un souvenir à ma vénérable et si chère province de Picardie, je prie l'Académie des inscriptions et belles-lettres de Paris, de vouloir bien accepter un legs de six cents francs de rente à trois pour cent. — Cette rente, accumulée durant trois ans, servira à la fondation d'un prix qui sera décerné, tous les trois ans, au meilleur ouvrage sur l'histoire et les antiquités de la Picardie et de l'Île de France, Paris excepté.  »
  • par l' Académie des sciences pour un life édseur l' botanique du départémint du Nord.

Écrivures[éditer | modifier le wikicode]

  • Calendrier de flore ou Catalogue des plantes des environs de Noyon : classées d'après l'époque de leur floraison : ouvrage précédé de notices historiques sur Beauvais, Senlis, Compiègne et Noyon, Noyon : J. Amoudry, 1829, 92 pages
  • Privilèges et franchises de quelques-unes des villes de la Flandre, de l'Artois, de la Picardie et du Valois, 1832
  • Recherches historiques sur Noyon et le noyonnais. Statistique. Botanique ou prodrome de la flore des arrondissements de Laon, Vervins, Rocroix et des environs de Noyon, 1837 puis Noyon : Soulas-Amoudry, 1839 [2]
  • Une cité picarde au Moyen-Age, ou Noyon et le noyonnais aux XIVe et XVe siècles, Noyon : Soulas-Amoudry, 1841 [3]
  • Des sorciers aux XVe et XVIe siècle, dans les Mémoires de la Société Royale d'émulation d'Abbeville, 1841-1843, pp. 435–448
  • Plantes croissant aux environs de Béthune, 1848
  • Les artistes du nord de la France et du midi de la Belgique aux XIVe, XVe, et XVIe siècles, impr. de Veuve de Savary, 1848, 251 pages [4]
  • Flore de la Thiérache, 1849
  • Cérémonies dramatiques et anciens usages dans les églises du nord de la France, dans les Annales archéologiques, 1850, t.X, pp. 92–100.
  • Coutumes de la ville d'Estaires au XVe siècle, 1855, 147 pages.
  • Dons et courtoisies de Philippe le Bon et de Charles le Téméraire, aux savants, aux artistes et aux gouverneurs des princes de la Maison de Bourgogne, Messager des sciences historiques ou Archives des arts et de la bibliographie de Belgique, 1858, n°32, pp. 221–230.
  • De l'artillerie de la ville de Lille aux XIVe, XVe et XVIe siècles : Archers, arbalétriers, canonniers, Lille : Impr. de Lefebvre-Ducrocq, 1864, 46 p. [5]

Référinches[éditer | modifier le wikicode]

  • Alexandre Desplanque pi Eugène Mannier, Notice sur la vie et les travaux de feu M. de La Fons, baron de Mélicocq, Valincyinne : J. Giard, libraire-éditeur, 1868 - books.google.fr.
  • Notice du Comité des travaux historiques et scientifiques : MELICOCQ Alexandre de LAFONS, baron de, Alexandre-François-Joseph - cths.fr
  1. Annuaire-bulletin de la Société de l'histoire de France, Paris : Librairie Renouard, 1868, pp.122-125 - https://archive.org.
  2. books.google.fr
  3. books.google.fr
  4. [1]
  5. gallica.bnf.fr