Coechies Brunehaut

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher

Ech nom ed « coechie Brunehaut » est donné au Moïen Âche à pusieurs routes. Généralemint longues pi réctilines, ales érliète chés cités éd la Gaule bergike.

Chés routes romaines[éditer | modifier le wikicode]

Ch'étot des voés gauloèses qui vnoète du néolithique qui ont té restaurées par chés Romains.


L'coechie Brunehaut, intre Surcamp pi Saint-Ouin
À Saint-Ouin
L'coechie Brunehaut à Villers-Perwin (Hénau)

El léginde[éditer | modifier le wikicode]

El léginde dit éq ch’est l' Reine Brunehilde (o Brunichildis o Brunehaut), feume à Sigebert Roé d’Austrasie, qui a foait chés coechies.

Mise à mort éd Brunehilde

Notes pi référinches[éditer | modifier le wikicode]

  • Nicolas Bergier, Histoire des grands chemins de l'Empire romain. 1736, Google book
  • Jules Vannérus, La Reine Brunehaut dans la toponymie et dans la légende, académie royale de Belgique, Bulletins de la classe des lettres, p 301-420, XXIV - 1938 - 6-7.

Loïens éstérnes[éditer | modifier le wikicode]