Aller au contenu

Hippolyte Lefèbvre

Cha vient éd Wikipedia
Hippolyte Jules Lefèbvre
Né(e) 4 ed février 1863
à Lille, Heuts-d'Franche
Défuncté(e) novimbe1935
à Arcueil
Poéyis Franchoèse


Hippolyte Lefèbvre l'est né au 4 ed février 1863 à Lille et pi l'est défuncté in novimbe 1935 à Arcueil. Ch'est un éstchulpteu et pi un médalleu [1],[2] franchoé.


Monumint à Edith Cavell,
Salon éd 1919
  • études artistikes à l'école des biaus-arts éd Lille pis École des biaus-arts d' Paris [3]
  • in 1882, il est l'élève ed Jules Cavelier, Louis-Ernest Barrias et Jules Coutan.
  • grand prix d' Rome in éstchulpture (1892) pour el éstatue Adam caché du Paradis est condamné à travailler la tière, à l' suèe éd sin front [4].
  • apré sin séjour romain à l' villa Médicis, i rvient à Paris dousqu' il obtient eune médale d'or à l' Ésposicion univarsèle d' 1900.

Quèque euves à Lefebvre[éditer | modifier ech wikicode]

Éstchulpture[éditer | modifier ech wikicode]

  • Niobé, fille de Tantale, 1897, marbe, Arles, gardin d'été édvant l' Tour Roland [5].
  • Jeunes Aveugles, 1902, groupe in marbe, Le Chambon-Feugerolles, mérrie. Modèle in plâte au Palais des biaus-arts d' Lille [6].
  • La République, 1904, cour d'honneur éd l'Ambassade d' Franche à Vienne ( Otriche [7].
  • Hiver, 1907, éstatue in marbe, Bzanchon, square Elisée-Cusenier [8].
  • Monument à Edith Cavell, érigé in eut 1926 à Belfort, avenue Jean-Jaurès, édvant l'hôpital [9]. Vandalisé par chés Alemants dsous l'Occupacion in 1940, restauré à l' Libération [10]. Le modèle de la statue est exposé au Salon de 1919[11].
  • Monument funéraire du [cardinal Amette, 1923, Paris, crypte deul basilike du Sacré-Cœur à Montmartre.
  • Décor éstchulpté du grand-autel deul basilike du Sacré-Cœur à Montmartre (Paris).
  • Éstatue équeste d' Jeanne d'Arc et pi éstatue à Louis IX, 1927, façade de la basilike du Sacré-Cœur à Montmartre (Paris).
  • Maître-autel del capelle du Souvenir, église Saint-Gervais-Saint-Protais d' Paris, mars 1922. [1]
  • Meunumint à chés morts, Paris, ministère des Travaux publics (aujourd’hui ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer), Inauguré le 22 novembre 1924. [2]

Médale[éditer | modifier ech wikicode]

Galerie[éditer | modifier ech wikicode]

Élèves[éditer | modifier ech wikicode]

Notes pi référinches[éditer | modifier ech wikicode]

  1. (en)Biographical Dictionary of Medallists : Lefebvre, Hippolyte, Modèle:T.Volume III, London, Spink & Son, 1907, p. 369-370 .
  2. (en)Biographical Dictionary of Medallists : Lefebvre, Hippolyte, Modèle:T.Volume VII, London, Spink & Son, 1923, p. 543-544 .
  3. (en) A. Baldwin, « Biographical notes follow in part Catalogue of the international exhibition of contemporary medals », in American Numismatic Society, 1911.
  4. Adam chassé du Paradis est condamné à travailler la terre, à la sueur de son front, sur la base Joconde, ministère de la Culture.
  5. Ville d'histoire: Arles
  6. Notice du musée d'Orsay
  7. Histoire de l'Ambassade sur le site Ambafrance
  8. Notice du musée d'Orsay
  9. Coupure de journal de l'époque sur le site Webopac0.hwwa.de
  10. patrimoine90.com
  11. Revue Les Arts Modèle:N°
  12. Notice du musée d'Orsay
  13. Notice du musée d'Orsay
  14. Notice du musée d'Orsay
  15. Notice du musée d'Orsay
  16. Ville de Rouen, sur la base Joconde, ministère de la Culture
  17. Journée française - secours national, sur la base Joconde, ministère de la Culture


Loïens ésternes[éditer | modifier ech wikicode]

Édseur chés eutes prodjés Wikimédia :