Inke

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher
- 50° 00′ 10″ N 2° 39′ 10″ E / 50.002778, 02.652778
Inke
Mérrie d' Inke
Mérrie d' Inke
Armoiries
Païs drapeau de la France      Franche
Région Picardie
Départémint Sonme
Arondichemint Péronne
Canton Inke
(chéf-yu)
Code insee 80016
Code possal 80300
Maïeu
 
Stéphane Demilly
2008-2014
Intarconmunalité Conmeunité d’conmeunes
du Poaiyis dech Mahon
Géografie
Coordonées
géografiques
50° 00′ 10″ N 2° 39′ 10″ E / 50.002778, 02.65277850° 00′ 10″ Nord
       2° 39′ 10″ Est
/ 50.002778, 02.652778
  
Altitudes moyenne :
minimale : 42
maximale : 121
Superfichie 13.8 km² (1380 ha)
Démografie
Populacion sins
doubes contes
10 079 gins
(2006)
Dinchité gins/km²
Gintilé Inkertin(s), Inkertine(s)
Site intarnète Mérrie d' Inke
Carte de localisation de Inke


Inke (in frinsé: Albert, chés anthius noms étoai'te Ancre ou Encre ) ch'est eune conmune picarte, plachée dins ch' départémint del Sonme et pi dins l' région Picardie.


Blason famille fr Forcalquier.svg

Ch'est l' troésième vile del Somme.[1].


Ch' donme dor pi ch' béfroé


Molumints[éditer | modifier le wikicode]

  • basilique Note-Dame d' Brebières(1895) in stile néo-byzantin pèr echl arkitékte picard Édmond Duthoit.
  • L' mérrie = art déco pi ésprit flamind, foait pèr echl arkitèkte Alexandre Miniac (1885-1963).
  • Musée del Somme 1916
L' Basilique Note-Dame d' Brebières
Ch' monumint aux morts (1925)

festival international du film animalier[éditer | modifier le wikicode]

Ch'féstival il o liu ach Téïate du ju d' Paume.


Aménistrachon[éditer | modifier le wikicode]

Lisse d'chés mayeus
  • 1946-1947 = Alfred Leclercq (PCF)
  • 1947-1959 = Henry Potez
  • 1959-1965 = Alfred Leclercq (PCF)
  • 1965-1971 = Pierre Savary
  • 1971-1977 = Fernand Demilly (PSD)
  • 1977-1989 = Claude Landas (PCF)
  • 1989-2014 = Stéphane Demilly (UDF / NC)

Démografie[éditer | modifier le wikicode]

Évoluchon démografike
179318001806182118311836184118461851185618611866187218761881188618911896
200019361997229926682542282833913507356938064019425945005473582161696743
Évoluchon démografike
190119061911192119261931193619461954196219681975198219901999
734870467343304067208309925589008991102471096011784108941001010065.


Jumelages[éditer | modifier le wikicode]

  • Aldenhoven (Alemanne)
  • Niesky (Alemanne)
  • Ulverston (Ingletère)

Vir étou[éditer | modifier le wikicode]

Commons
Din Wikimedia Commons il y o eune catégorie aveuc des images pi d'eutes fichiés dsu Inke

Loyens iperteskes[éditer | modifier le wikicode]


Bibliografie[éditer | modifier le wikicode]

  • Paul Roger, Histoire des cathédrales, abbayes, châteaux-forts et villes de la Picardie et de l'Artois, éd. Duval et Herment, Anmien, 1842 (Reprint Éd. La Découvrance, 2003)
  • Jean-Michel Declercq, Hier, à Albert, Imprimerie Paillard (Adevile)
  • Jean-Michel Declercq, Les Environs d'Albert, Éd. Allan Sutton
  • Michael Cambray, Albert, tome 2, Éd. Allan Sutton
  • Pierre Laboureyras, La Destruction d'une cité picarde et d'une basilique mariale la ville d'Albert avant et pendant la guerre, 1914-1915.
  • Henry Daussy, Histoire de la ville d'Albert autrefois Encre jusqu'à la révolution de 1789
  • Frédéric Lemaire, Albert, jadis et aujourd'Hui, Éd. Lorisse.
  • Paul Decagny, Albert et ses environs, éd. Lorisse
  • A. Gosset; Notre-Dame de Brebières
  • Yves Sainte-Marie, Notre-Dame de Brebières. La ville d'Albert - Des origines à la Révolution - De la Révolution à nos jours. Boulogne, Éd. France-Album, 1908

Notes pi référinches[éditer | modifier le wikicode]

  1. 10.065 gins (1999) apré Anmien 136 105 gins (2006) pi Advile 24 567 gins (1999)