Kinuyo Tanaka

Cha vient éd Wikipedia
Aller à la navigation Aller à la recherche
Kinuyo Tanaka
Dans Le Fardeau de la vie (1935)
Dans Le Fardeau de la vie (1935)

Né(e) l’ 29 ed novimbe 1909
Shimonoseki (Japon)
Nationalité(s) Flag of Japan.svg japonnèse
Défuncté 21 ed marche 1977
Tōkyō (Japon)
Proféchon(s) Actrice
réalisatrice
Film(s) notabe(s) Mon amie et mon épouse
Miss Oyu
La Vie d'O'Haru femme galante
La Ballade de Narayama
Sandakan N° 8

Kinuyo Tanaka ( 田中 絹代 - Tanaka Kinuyo ), l'est née à Shimonoseki au 29 ed novimbe 1909 et pi l'est défunctèe à Tōkyō l' 21 ed marche 1977. Ch' est l'une des pus grandes actrices japonaise et pi unne réalisatrice.

Kinuyo Tanaka a foait pus d' 250 films pindant un d'mi-sièke. Ale o foait ses débuts d'actrice à l' Shōchiku in 1924 à l'âge d' quatorze ans et dvient rapidemint unne éstar du chinéma muet. In 1931, ale s' ortreuve à l'affike éd Mon amie et mon épouse ( マダムと女房 - Madamu to nyōbō ), ch' prumier film parlant japonnés. Ale o tournè avuc des granmint chinéasses japonnés  : Yasujirō Ozu, Mikio Naruse, Heinosuke Gosho, Hiroshi Shimizu obin coère Keisuke Kinoshita. Ale o foait quinze films avuc Kenji Mizoguchi.

À partir des innées 1960, ale tourne princhipalemint pour el télévision obin dins des sgonds rôles au chinéma.

In 1974 dins Sandakan N° 8 ( サンダカン八番娼館 望郷 - Sandakan hachibanshōkan bōkyō ) al o yu granmint d' prix d'intarprétacion dont l' Ours d'argint deul meilleure actrice à l' Berlinale 1975.

Sgonde feume japonnése à passer derrière l' caméra avuc Lète d'amour ( 恋文 - Koibumi ) in 1953, ale réalise sich films, sortis intre 1953 et 1962, d'v'nant ainchi el seule feume chinéasse active durant l'âge d'or du chinéma japonnés des innées 1950.

In 1985, (huit ans apré s' mort), ech prix Kinuyo Tanaka est créé dans le cadre des prix du film Mainichi. Ch' prix i récompinse chaque innée unne actrice pour l'insimbe ed s' carrière.

Il y o un musée consacré à Kinuyo Tanaka dins s' vile natale Shimonoseki, créé in 2010.

Derrière une façade d'immeubles se détache en arrière plan la structure illuminée en forme de dôme d'une salle de spectacle (image en noir et blanc).
Façade illuminée du Rakutenchi à Osaka.
Une femme se tenant aux côtés d'un homme portant un chapeau pointe un revolver (image en noir et blanc).
Kinuyo Tanaka et Jōji Oka dans Femmes et Voyous (1933).
Une femme à l'air renfrogné montre ostensiblement un réveil à un homme assis à ses côtés et qui fait la moue (image en noir et blanc).
Kinuyo Tanaka et Atsushi Watanabe dans Mon amie et mon épouse (1931).
Une voiture ancienne s'apprête à emprunter un portail, derrière elle un bâtiment porte l'inscription « SHOCHIKU KINEMA KAMATA STUDIO » (image en noir et blanc).
Studios Kamata de la Shōchiku dans les années 1920.
Un homme et une femme se tiennent devant le tronc d’un arbre entouré d’une corde, la femme noue un bout de tissu sur la corde (image en noir et blanc).
Ken Uehara et Kinuyo Tanaka dans Katsura, l'arbre de l'amour (1938).
Une femme en kimono est alongée sur le tatami d'une pièce traditionnelle japonaise dont la porte coulissante s'ouvre sur un jardin. Un homme à genou tend les mains vers elle (image en noir et blanc).
Toshirō Mifune et Kinuyo Tanaka dans La Vie d'O'Haru femme galante (1952).

Filmografie[éditer | modifier ech wikicode]

Japan film clapperboard.svg

Conme actrice[éditer | modifier ech wikicode]

Innées 1920[éditer | modifier ech wikicode]

  • 1924  : La Femme de l'ère Genroku (元禄女, Genroku onna?) de Hōtei Nomura
  • 1924  : Le Pâturage du village (村の牧場, Mura no bokujo?) de Hiroshi Shimizu  : Oharu
  • 1925  : Les Petits Artistes ambulants (小さき旅芸人, Chiisaki tabi geinin?) de Hiroshi Shimizu
  • 1925  : Le Cri du torrent (激流の叫び, Gekiryū no sakebi?) de Hiroshi Shimizu
  • 1925  : Un amour intrépide (勇敢なる恋, Yūkan naru koi?) de Yasujirō Shimazu
  • 1925  : La nature juge (自然は裁く, Shizen wa sabaku?) de Yasujirō Shimazu
  • 1925  : Cent hommes qui se battent d'un même cœur (一心寺の百人斬, Isshin-ji no hyakuningiri?) de Hiroshi Shimizu
  • 1925  : Le Guerrier tombé (落武者, Ochimusha?) de Hiroshi Shimizu
  • 1925  : Les Liens de l'amour (恋の捕縄, Koi no honawa?) de Hiroshi Shimizu
  • 1925  : Goiken gomuyō (御意見御無用?) de Yoshinobu Ikeda
  • 1926  : Une époque languissante (悩ましき頃, Nayamashiki koro?) de Hiroshi Shimizu
  • 1926  : Les Gens du quartier (街の人々, Machi no hitobito?) de Heinosuke Gosho
  • 1926  : Ara ! Nonki dane (あら!呑気だね?) de Yoshinobu Ikeda
  • 1926  : Un Blanc-bec (お坊ちゃん, Obotchan?) de Yasujirō Shimazu
  • 1926  : Torrent (奔流, Honryū?) de Heinosuke Gosho
  • 1926  : L'Homme trahi (裏切られ者, Uragiraremono?) de Hiroshi Shimizu
  • 1926  : Koi to ikichi (恋と意気地?) de Takeo Tsutami
  • 1926  : L'Épée monstrueuse (妖刀, Yōtō?) de Hiroshi Shimizu
  • 1926  : Kara botan (カラボタン?) de Hōtei Nomura
  • 1926  : Shimizu no Jirochō (清水次郎長全伝?) de Jirō Yoshino (en)
  • 1926  : Elle (彼女, Kanojo?) de Heinosuke Gosho
  • 1926  : Hiramekuha (閃く刃?) de Tadamoto Ōkubo
  • 1926  : Umoretaru seishun (埋れたる青春?) de Yoshinobu Ikeda
  • 1927  : Antō (暗闘?) de Torajirō Saitō
  • 1927  : Chikashitsu (地下室?) de Takeo Tsutami
  • 1927  : Yatsu no shō man (奴の小万?) de Kazunobu Shigemune|Tsutomu Shigemune
  • 1927  : Tennōji no harakiri (天王寺の腹切り?) de Shirō Nakagawa (en)
  • 1927  : Takada no baba (高田の馬場?) de Torajirō Saitō
  • 1927  : Un rêve honteux (恥しい夢, Hasukashii yume?) de Heinosuke Gosho
  • 1927  : Madō (魔道?) de Torajirō Saitō
  • 1927  : Kokkyō no uta (国境の唄?) de Takeo Tsutami
  • 1927  : Shinju fujin (真珠夫人?) de Yoshinobu Ikeda
  • 1927  : Byakkotai (白虎隊?) de Hōtei Nomura
  • 1927  : Higan sen-nin zan (悲願千人斬?) de Jirō Yoshino (en)
  • 1927  : Musasabi no Sankichi (むさゝびの三吉?) de Kazunobu Shigemune|Tsutomu Shigemune
  • 1927  : Yoru no kyōsha (夜の強者?) de Takeo Tsutami
  • 1927  : Kiso shinchū (木曾心中?) de Jirō Yoshino (en)
  • 1928  : Kindai musha shugyō (近代武者修行?) de Kiyohiko Ushihara
  • 1928  : Chronique d'un pays marin (海国記, Kaikokuki?) de Teinosuke Kinugasa  : Oaki
  • 1928  : Elle est bien jeune (若しも彼女が, Moshimo kanojo ga?) de Yasujirō Shimazu
  • 1928  : La Fiancée du village (村の花嫁, Mura no hanayome?) de Heinosuke Gosho  : Okinu
  • 1928  : L'Âge de l'émotion (感激時代, Kangeki jidai?) de Kiyohiko Ushihara
  • 1928  : Fumetsu no ai (不滅の愛?) de Kazunobu Shigemune|Tsutomu Shigemune
  • 1928  : Eien no kokoro (永遠の心?) de Keisuke Sasaki
  • 1928  : Tetsu no shojo (鉄の処女?) de Tadamoto Ōkubo
  • 1928  : Appare bi danshi (天晴れ美男子?) de Torajirō Saitō
  • 1928  : Une silhouette dans la nuit (人の世の姿, Hito no yo no sugata?) de Heinosuke Gosho
  • 1928  : Lui et la campagne (彼と田園, Kare to den'en?) de Kiyohiko Ushihara
  • 1928  : Saikun haigyō (妻君廃業?) de Tadamoto Ōkubo
  • 1928  : Gokurō-sama (御苦労様?) de Tadamoto Ōkubo
  • 1928  : Le Roi de la Terre (陸の王者, Riku no ōja?) de Kiyohiko Ushihara
  • 1928  : Des Innées de Showa étincelantes (輝く昭和, Kagayaku Shōwa?) de Yasujirō Shimazu
  • 1928  : Seishun kōkyōgaku (青春交響楽?) de Hōtei Nomura
  • 1928  : Mère, ne salis pas ton nom ! (母よ君の名を汚す勿れ, Haha-yo kimi no na o kegasu nakare?) de Heinosuke Gosho
  • 1929  : Le Forgeron de la forêt (森の鍛冶屋, Mori no kajiya?) de Hiroshi Shimizu  : Omitsu
  • 1929  : Lions d’Echigo (越後獅子, Echigo jishi?) de Yasujirō Shimazu
  • 1929  : Lui et la vie (彼と人生, Kare to jinsei?) de Kiyohiko Ushihara
  • 1929  : Une chanson gaie (陽気な唄, Yōkina uta?) de Hiroshi Shimizu
  • 1929  : Hibari naku sato (雲雀なく里?) de Hōtei Nomura
  • 1929  : Daitokai: Rōdō-hen (大都会・労働篇?) de Kiyohiko Ushihara
  • 1929  : Le Bottin des filles modernes (新女性鑑, Shin joseikan?) de Heinosuke Gosho
  • 1929  : Une chanson gaie (陽気な唄, Yōkina uta?) de Hiroshi Shimizu
  • 1929  : J'ai été diplômé, mais... (大学は出たけれど, Daigaku wa deta keredo?) de Yasujirō Ozu  : Machiko Nomoto
  • 1929  : Yama no gaika (山の凱歌?) de Kiyohiko Ushihara
  • 1929  : Un père et son fils (親父とその子, Oyaji to sono ko?) de Heinosuke Gosho

Innées 1930[éditer | modifier ech wikicode]

  • 1930  : Tekken seisai (鉄拳制裁?) de Hiromasa Nomura
  • 1930  : L'Armée avance (進軍, Shingun?) de Kiyohiko Ushihara  : Toshiko Yamamoto
  • 1930  : Seishun fu (青春譜?) de Yoshinobu Ikeda
  • 1930  : J'ai été recalé, mais... (落第はしたけれど, Rakudai wa shita keredo?) de Yasujirō Ozu
  • 1930  : Onna wa doko e iku (女は何処へ行く?) de Tadao Ikeda (en)
  • 1930  : Une vie souriante (微笑む人生, Hohoemu jinsei?) de Heinosuke Gosho
  • 1930  : La Grande Forêt (大森林, Dai shinrin?) de Heinosuke Gosho
  • 1930  : Daitokai: Bakuhatsu-hen (大都会・爆発篇?) de Kiyohiko Ushihara
  • 1930  : Les Gros Bateaux (巨船, Kyosen?) de Yasujirō Shimazu
  • 1930  : L'Histoire de Kinoyo (絹代物語, Kinuyo monogatari?) de Heinosuke Gosho
  • 1930  : Journal des passions (愛慾の記, Aiyoku no ki?) de Heinosuke Gosho
  • 1930  : Wakamono yo naze naku ka (若者よなぜ泣くか?) de Kiyohiko Ushihara
  • 1930  : Mademoiselle (film, 1930) (Mademoiselle , お嬢さん?, Ojosan) de Yasujirō Ozu  : Kinuko
  • 1931  : Amour, sois avec l’humanité (en) I - II (愛よ人類と共にあれ, Ai yo jinrui to tomo ni are I - II?) de Yasujirō Shimazu
  • 1931  : Hogaraka ni nake (朗かに泣け?) de Keisuke Sasaki
  • 1931  : Shimai (姉妹・前後篇?) de Yoshinobu Ikeda
  • 1931  : Mon amie et mon épouse (マダムと女房, Madamu to nyōbō?) de Heinosuke Gosho  : la femme du dramaturge
  • 1931  : Runpen to sono musume (ルンペンとその娘?) de Shirō Kido
  • 1931  : Une affaire de nu (島の裸体事件, Shima no ratai jiken?) de Heinosuke Gosho
  • 1931  : La Ligne de la vie ABC I - II (生活線ABC, Seikatsu-sen ABC I - II?) de Yasujirō Shimazu  : Fujie
  • 1931  : Junan no onna (受難の女?) de Hōtei Nomura
  • 1932  : Le Démon de l'or (金色夜叉, Konjiki yasha?) de Hōtei Nomura  : Kamosawa Miya
  • 1932  : L’Issue du combat (勝敗, Shōhai?) de Yasujirō Shimazu
  • 1932  : Mon idiot de frère (兄さんの馬鹿, Niisan no baka?) de Heinosuke Gosho  : la sœur
  • 1932  : Les Saules du quartier de Ginza (銀座の柳, Ginza no yanagi?) de Heinosuke Gosho
  • 1932  : Taiyō wa higashiyori (太陽は東より?) de Sessue Hayakawa
  • 1932  : Romance de studio - guide de l'amour (撮影所ロマンス・恋愛案内, Satsueijo romansu, ren'ai annai?) de Heinosuke Gosho
  • 1932  : Kagayake Nippon josei (輝け日本女性?) de Hiromasa Nomura
  • 1932  : Le Tokyo des amours (恋の東京, Koi no Tōkyō?) de Heinosuke Gosho
  • 1932  : Où sont les rêves de jeunesse ? (青春の夢いまいづこ, Sheishun no yume imaizuko?) de Yasujirō Ozu  : Shigeko
  • 1932  : Zone de tempête (暴風帯, Bōfūtai?) de Hiroshi Shimizu
  • 1932  : Les 47 Rōnin (en) (忠臣蔵・前後篇, Chūshingura?) de Teinosuke Kinugasa
  • 1933  : Les Rêves de la jeune fille mariée (花嫁の寝言, Hanayome no negoto?) de Heinosuke Gosho  : Haruko, la jeune mariée
  • 1933  : La Danseuse d'Izu (恋の花咲く 伊豆の踊子, Koi no hana saku Izu no odoriko?) de Heinosuke Gosho  : Kaoru, la danseuse
  • 1933  : Une femme de Tokyo (東京の女, Tokyo no onna?) de Yasujirō Ozu  : Harue
  • 1933  : Ōendanchō no koi (応援団長の恋?) de Hiromasa Nomura
  • 1933  : Femmes et Voyous (非常線の女, Hijosen no onna?) de Yasujirō Ozu  : Tokiko
  • 1933  : Seidon (晴曇?) de Hōtei Nomura
  • 1933  : Kekkon kaidō (結婚街道?) de Kazunobu Shigemune|Tsutomu Shigemune
  • 1933  : Yomeiri mae (嫁入り前?) de Hiromasa Nomura
  • 1933  : Chinchōge (沈丁花?) de Hōtei Nomura
  • 1933  : Deux prunelles (双眸, Sōbō?) de Mikio Naruse  : Yoshiko Hinoto
  • 1934  : Une mère orientale (東洋の母, Tōyō no haha?) de Hiroshi Shimizu
  • 1934  : Onna keizu (婦系図?) de Hōtei Nomura  : Otsuta
  • 1934  : Au rythme du printemps (さくら音頭, Sakura ondo?) de Heinosuke Gosho
  • 1934  : Chijō no seiza: Chijō hen (地上の星座 前篇 地上篇?) de Hōtei Nomura
  • 1934  : Chijō no seiza: Seiza hen (地上の星座 後篇 星座篇?) de Hōtei Nomura
  • 1934  : Shinkon ryokō (新婚旅行?) de Hiromasa Nomura
  • 1934  : Machi no bōfū (街の暴風?) de Hōtei Nomura
  • 1934  : Osayo amoureuse (お小夜恋姿, Osayo koi sugata?) de Yasujirō Shimazu  : Osayo
  • 1934  : Sono yoru no onna (その夜の女?) de Yasujirō Shimazu
  • 1934  : Mon frère aîné (私の兄さん, Watashi no niisan?) de Yasujirō Shimazu  : Sumako
  • 1935  : Une jeune fille pure (箱入娘, Hakoiri musume?) de Yasujirō Ozu  : Oshige
  • 1935  : Haha no ai (母の愛 愛児編・苦闘編?) de Yoshinobu Ikeda
  • 1935  : Okoto et Sasuke (春琴抄 お琴と佐助, Shunkinsho: Okoto to Sasuke?) de Yasujirō Shimazu  : Okoto Moyuza / Shunkin
  • 1935  : Yume utsuno (夢うつゝ?) de Hiromasa Nomura
  • 1935  : Eikyū no ai (永久の愛・前後篇?) de Yoshinobu Ikeda
  • 1935  : Au moins ce soir (せめて今宵を, Semete koyoi?) de Yasujirō Shimazu
  • 1935  : Le Fardeau de la vie (人生のお荷物, Jinsei no onimotsu?) de Heinosuke Gosho  : Itsuko Kuriyama
  • 1935  : Comparaison de belles-filles (花嫁くらべ, Hanayome kurabe?) de Yasujirō Shimazu
  • 1936  : Onatsu Seijūrō (お夏清十郎?) de Minoru Inuzuka
  • 1936  : Hommes contre femmes (男性対女性, Dansei tai josei?) de Yasujirō Shimazu  : Tokiko
  • 1936  : Le Nouveau Chemin : Akemi (新道・朱実の巻, Shindo: Akemi no maki?) de Heinosuke Gosho  : Akemi Munekata
  • 1936  : Le Nouveau Chemin : Ryota (新道・良太の巻, Shindo: Ryota no maki?) de Heinosuke Gosho  : Akemi Munekata
  • 1936  : Waga haha no sho (わが母の書?) de Yoshinobu Ikeda
  • 1937  : La Chanson du panier à fleur (花籠の歌, Hanakago no uta?) de Heinosuke Gosho  : Yoko Mori
  • 1937  : Docteur Kinuyo (女医絹代先生, Joi Kinuyo sensei?) de Hiromasa Nomura  : Kinuyo Yamaoka
  • 1937  : Otoko no tsugunai (男の償ひ 前篇・後篇?) de Hiromasa Nomura
  • 1937  : Banchō sarayashiki (番町皿屋敷?) de Taizō Fuyushima (en)
  • 1937  : Akatsuki wa tōkere do (暁は遠けれど?) de Yasushi Sasaki
  • 1938  : La jeune fille qui fredonne (鼻唄お嬢さん, Hanauta ojōsan?) de Minoru Shibuya
  • 1938  : Départ (出発, Shuppatsu?) de Hiroshi Shimizu
  • 1938  : La Mère et l'enfant (en) (母と子, Haha to ko?) de Minoru Shibuya
  • 1938  : Katsura, l'arbre de l'amour (愛染かつら・前後篇, Aizen katsura?) de Hiromasa Nomura  : Katsue Takaishi
  • 1938  : Haha no uta (母の歌・前後篇?) de Yasushi Sasaki
  • 1938  : Shinshaku Tōnin Okichi (新釈・唐人お吉 焚身篇?) de Minoru Inuzuka
  • 1939  : La Détermination d’Okayo (お加代の覚悟, Okayo no kakugo?) de Yasujirō Shimazu  : Okayo
  • 1939  : Vent du sud (南風, Minamikaze?) de Minoru Shibuya  : Kikuko Daisai
  • 1939  : Shunrai (春雷・前後篇?) de Keisuke Sasaki
  • 1939  : Zoku aizen katsura (続・愛染かつら?) de Hiromasa Nomura  : Katsue Takaishi
  • 1939  : Des mauvaises herbes avec des fleurs (花のある雑草, Hana no aru zassō?) de Hiroshi Shimizu
  • 1939  : Les fruits du mûrier sont écarlates (桑の実は紅い, Kuwa no mi wa akai?) de Hiroshi Shimizu
  • 1939  : Aizen katsura: Kanketsu-hen (愛染かつら 完結篇?) de Hiromasa Nomura  : Katsue Takaishi

Innées 1940[éditer | modifier ech wikicode]

  • 1940  : Aizome Tsubaki (愛染椿?) de Yasushi Sasaki
  • 1940  : J'ai un mari (私には夫がある, Watashi ni wa otto ga aru?) de Hiroshi Shimizu
  • 1940  : Kinuyo no hatsukoi (絹代の初恋?) de Hiromasa Nomura
  • 1940  : Akatsuki ni inoru (暁に祈る?) de Yasushi Sasaki
  • 1940  : La Résolution de la femme I (女性の覚悟 第一部 純情の花, Josei no kakugo: Junjō no hana?) de Minoru Shibuya et Kenkichi Hara (en)
  • 1940  : La Résolution de la femme II (女性の覚悟 第二部 犠牲の歌, Josei no kakugo: Gisei no uta?) de Minoru Shibuya et Kenkichi Hara (en)
  • 1940  : La Femme de Naniwa (浪花女, Naniwa onna?) de Kenji Mizoguchi  : Ochika
  • 1940  : Butai sugata (舞台姿?) de Hiromasa Nomura
  • 1940  : Okinu to bantō (お絹と番頭?) de Hiromasa Nomura et Kenkichi Hara (en)
  • 1941  : Dix jours dans une vie (十日間の人生, Tōkakan no jinsei?) de Minoru Shibuya
  • 1941  : Genki de ikōyo (元気で行かうよ?) de Hiromasa Nomura
  • 1941  : Fleurs (花・前後篇, Hana?) de Kōzaburō Yoshimura
  • 1941  : Kanzashi (film) (Le Peigne , ?, Kanzashi (film)) de Hiroshi Shimizu  : Emi
  • 1941  : Dossier d'une femme médecin (女医の記録, Joi no kiroku?) de Hiroshi Shimizu  : l'infirmière Natsuki
  • 1942  : La Famille (家族, Kazoku?) de Minoru Shibuya
  • 1942  : Nippon no haha (日本の母?) de Kenkichi Hara (en)
  • 1942  : Une femme (或る女, Aru onna?) de Minoru Shibuya  : Oshige
  • 1943  : Nuit de veille avant le début de la guerre (開戦の前夜, Kaisen no zenya?) de Kōzaburō Yoshimura
  • 1943  : Bombardements d'avions ennemis (敵機空襲, Tekki kūshū?) de Minoru Shibuya , Hiromasa Nomura et Kōzaburō Yoshimura
  • 1943  : Le blanc-bec entre en scène (坊ちゃん土俵入り, Bōchan dohyōiri?) de Masahiro Makino Kyōtarō Namiki et Torahiko Ise
  • 1944  : Trois générations de Danjurō (団十郎三代, Danjurō sandai?) de Kenji Mizoguchi  : Okano
  • 1944  : Kaette kita otoko (還って来た男?) de Yūzō Kawashima  : Hatsue Kotani
  • 1944  : L'Armée (film, 1944) (L'Armée , 陸軍?, Rikugun) de Keisuke Kinoshita
  • 1944  : L'Histoire de Musashi Miyamoto (宮本武蔵, Miyamoto Musashi?) de Kenji Mizoguchi  : Shinobu Nonomiya
  • 1945  : Le Chant de la victoire (必勝歌, Hisshō ka?) de Kenji Mizoguchi , Masahiro Makino , Hiroshi Shimizu et Tomotaka Tasaka
  • 1945  : Histoire de l'arc au temple de Sanjusangendo (三十三間堂通し矢物語, Sanjūsangendō tōshiya monogatari?) de Mikio Naruse  : Okinu
  • 1946  : Nikoniko taikai uta no hanakago (ニコニコ大会 歌の花籠 第一篇?) de Hideo Ōba
  • 1946  : Kanojo no hatsugen (彼女の発言?) de Hiromasa Nomura
  • 1946  : La Victoire des femmes (女性の勝利, Josei no shōri?) de Kenji Mizoguchi  : Hiroko Hosokawa
  • 1946  : Cinq femmes autour d'Utamaro (歌麿をめぐる五人の女, Utamaro o meguru gonin no onna?) de Kenji Mizoguchi  : Naniwaya Okita|Okita
  • 1947  : Le Mariage (film, 1947) (Le Mariage , 結婚?, Kekkon) de Keisuke Kinoshita  : Fumie Matsukawa
  • 1947  : L'Amour de l'actrice Sumako (女優須磨子の恋, Joyū Sumako no koi?) de Kenji Mizoguchi  : Sumako Matsui
  • 1947  : Le Phénix (en) (不死鳥, Fushichō?) de Keisuke Kinoshita  : Sayoko Aihara
  • 1948  : Femmes de la nuit (夜の女たち, Yoru no onnatachi?) de Kenji Mizoguchi  : Fusako Owada
  • 1948  : Une poule dans le vent (風の中の牝鶏, Kaze no naka no mendori?) de Yasujirō Ozu  : Tokiko Amamiya
  • 1949  : Flamme de mon amour (我が恋は燃えぬ, Waga koi wa moenu?) de Kenji Mizoguchi  : Eiko Hirayama
  • 1949  : Le Fantôme de Yotsuya (四谷怪談, Yotsuya kaidan?) de Keisuke Kinoshita  : Osode
  • 1949  : Le Fantôme de Yotsuya II (四谷怪談 後篇, Shinshaku Yotsuya kaidan: kōhen?) de Keisuke Kinoshita  : Osode
  • 1949  : Danse dans l'après-midi (真昼の円舞曲, Mahiru no embukyoku?) de Kōzaburō Yoshimura  : Tsuruyo Amemiya

Innées 1950[éditer | modifier ech wikicode]

  • 1950  : L'Anneau de fiançailles (en) (婚約指環, Konyaku yubiwa?) de Keisuke Kinoshita  : Noriko Kuki
  • 1950  : Les Sœurs Munakata (宗方姉妹, Munakata kyōdai?) de Yasujirō Ozu  : Setsuko Munekata
  • 1950  : Okusama ni goyōjin (奥様に御用心?) de Noboru Nakamura
  • 1951  : Le Palanquin mystérieux (おぼろ駕籠, Oborokago?) de Daisuke Itō (réalisateur)|Daisuke Itō
  • 1951  : Le Fard de Ginza (銀座化粧, Ginza keshō?) de Mikio Naruse  : Yukiko Tsuji
  • 1951  : Miss Oyu (お遊さま, Oyū-sama?) de Kenji Mizoguchi  : Oyū Kayukawa
  • 1951  : Yoru no mibōjin (夜の未亡人?) de Kōji Shima
  • 1951  : La Dame de Musashino (武蔵野夫人, Musashino fujin?) de Kenji Mizoguchi  : Michiko Akiyama
  • 1951  : Aizen-kyō (愛染橋?) d'Akira Nobuchi
  • 1951  : Les Cahiers Inazuma (稲妻草紙, Inazuma sōshi?) de Hiroshi Inagaki  : Oyuki
  • 1952  : La Vie d'O'Haru femme galante (西鶴一代女, Saikaku ichidai onna?) de Kenji Mizoguchi  : O'Haru
  • 1952  : Les Sœurs de Nishijin (西陣の姉妹, Nishijin no shimai?) de Kōzaburō Yoshimura  : Someka
  • 1952  : Atakake no hitobito (安宅家の人々?) de Seiji Hisamatsu
  • 1952  : La Mère (film, 1952) (La Mère , おかあさん?, Okaasan) de Mikio Naruse  : Masako Fukuhara, la mère
  • 1952  : Himitsu (秘密?) de Seiji Hisamatsu
  • 1953  : Le Cœur sincère (まごころ, Magokoro?) de Masaki Kobayashi  : Kuniko Ariga
  • 1953  : Là d'où l'on voit les cheminées (煙突の見える場所, Entotsu no mieru basho?) de Heinosuke Gosho  : Hiroko Ogata
  • 1953  : Les Contes de la lune vague après la pluie (雨月物語, Ugetsu monogatari?) de Kenji Mizoguchi  : Miyagi
  • 1953  : 新書太閤記・流転日吉丸 de Ryō Hagiwara (en)
  • 1953  : Le Trône du maître de nô (獅子の座, Shishi no za?) de Daisuke Itō (réalisateur)|Daisuke Itō  : Hisa Hōshō
  • 1953  : Lettre d'amour (恋文, Koibumi?) de Kinuyo Tanaka : une cliente de Naoto Yamaji
  • 1954  : L'Intendant Sansho (山椒大夫, Sanshō dayū?) de Kenji Mizoguchi  : Tamaki
  • 1954  : Calendrier de femmes (女の暦, Onna no koyomi?) de Seiji Hisamatsu
  • 1954  : Une femme dont on parle (噂の女, Uwasa no onna?) de Kenji Mizoguchi  : Hatsuko Mabuchi
  • 1955  : La lune s'est levée (月は上りぬ, Tsuki wa noborinu?) de Kinuyo Tanaka : Yoneya
  • 1955  : Wataridori itsu kaeru (渡り鳥いつ帰る?) de Seiji Hisamatsu
  • 1955  : Shōnen shikeishū (少年死刑囚?) de Ren Yoshimura
  • 1955  : Tsukiyo no kasa (月夜の傘?) de Seiji Hisamatsu
  • 1955  : Le Maître d'échecs (en) (王将一代, Osho ichidai?) de Daisuke Itō (réalisateur)|Daisuke Itō  : Koharu Sakata
  • 1955  : Maternité éternelle (乳房よ永遠なれ, Chibusa yo eien nare?) de Kinuyo Tanaka : la femme du voisin
  • 1956  : Confession amoureuse (色ざんげ, Iro zange?) de Yutaka Abe  : Oyae
  • 1956  : Zakkyo kazoku (雑居家族?) de Seiji Hisamatsu
  • 1956  : Aya ni ai shiki (あやに愛しき?) de Jūkichi Uno
  • 1956  : Jōshū to tomo ni (女囚と共に?) de Seiji Hisamatsu  : Takehara
  • 1956  : Arashi (film) (Arachi , ?) de Hiroshi Inagaki  : Otoku
  • 1956  : Au gré du courant (流れる, Nagareru?) de Mikio Naruse  : Rika Yamanaka / Oharu
  • 1957  : Le Corbeau jaune (黄色いからす, Kiiroi karasu?) de Heinosuke Gosho  : Yukiko Matsumoto
  • 1957  : Les Demi-frères (film, 1957) (Les Demi-frères , 異母兄弟?, Ibo kyōdai) de Miyoji Ieki  : Rie
  • 1957  : La Geisha du vieux quartier (太夫さんより 女体は哀しく, Kottai-san yori: Nyotai wa kanashiku?) de Hiroshi Inagaki  : Oei
  • 1957  : Sur la terre (地上, Chijo?) de Kōzaburō Yoshimura  : Omitsu
  • 1958  : La tristesse est aux femmes (悲しみは女だけに, Kanashimi wa onna dakeni?) de Kaneto Shindō  : Hideyo
  • 1958  : La Ballade de Narayama (film, 1958) (La Ballade de Narayama , 楢山節考?, Narayama bushiko) de Keisuke Kinoshita  : Orin
  • 1958  : Fleurs d'équinoxe (彼岸花, Higanbana?) de Yasujirō Ozu  : Kiyoko Hirayama
  • 1958  : L'Arc-en-ciel éternel (この天の虹, Kono ten no niji?) de Keisuke Kinoshita  : Fumi Kageyama
  • 1959  : Hahakogusa (母子草?) de Sō Yamamura  : Shige Ozawa
  • 1959  : Subarashiki musumetachi (素晴らしき娘たち?) de Miyoji Ieki
  • 1959  : Taiyō ni somuku mono (太陽に背く者?) de Tatsuo Sakai
  • 1959  : Une histoire d'amour de Naniwa (浪花の恋の物語, Naniwa no koi no monogatari?) de Tomu Uchida  : Myokan Kameya
  • 1959  : La Naissance du Japon (en) (日本誕生, Nippon tanjō?) de Hiroshi Inagaki  : la princesse Yamato

Innées 1960[éditer | modifier ech wikicode]

  • 1960  : Tendre et folle adolescence (おとうと, Otōto?) de Kon Ichikawa  : la mère
  • 1961  : Wakarete ikiru toki mo (別れて生きるときも?) de Hiromichi Horikawa  : la mère de Michi
  • 1962  : Chronique de mon vagabondage (放浪記, Hōrōki?) de Mikio Naruse  : Kishi, la mère de Fumiko
  • 1962  : Tateshi Danpei (殺陣師段平?) de Shunkai Mizuho (en)
  • 1962  : Kā-chan nagaiki shitene (かあちゃん長生きしてね?) de Yoshirō Kawazu (en)
  • 1963  : Kekkonshiki kekkonshiki (結婚式・結婚式?) de Noboru Nakamura  : Masa
  • 1963  : La Légende du combat à mort (en) (死闘の伝説, Shitō no densetsu?) de Keisuke Kinoshita  : Shizuko Sonobe
  • 1963  : Seul sur l'océan Pacifique (太平洋ひとりぼっち, Taiheiyō hitori-botchi?) de Kon Ichikawa
  • 1963  : La Mer étincelante (光る海, Hikaru umi?) de Kō Nakahira  : Nobuko Yazaki
  • 1964  : Le Parfum de l'encens (香華, Kōge?) de Keisuke Kinoshita  : Tsuna
  • 1964  : Kono sora no aru kagiri (この空のある限り?) de Hideo Sakurai
  • 1965  : Haha no saigetsu (母の歳月?) de Junzō Mizukawa
  • 1965  : Barberousse (film, 1965) (Barberousse , 赤ひげ?, Akahige) d' Akira Kurosawa  : Madame Yasumoto, la mère de Noboru

Innées 1970[éditer | modifier ech wikicode]

  • 1972  : Otoko wa tsurai yo: Torajirō yumemakura (男はつらいよ 寅次郎夢枕?) de Yōji Yamada
  • 1974  : Trois vieilles dames (三婆, Sanbaba?) de Noboru Nakamura  : Taki Takeichi
  • 1974  : Sandakan N° 8 (サンダカン八番娼館 望郷, Sandakan hachibanshōkan bōkyō?) de Kei Kumai  : Osaki Yamakawa âgée
  • 1975  : Ore no iku michi (おれの行く道?) de Shigeyuki Yamane  : Kiku Sasaki
  • 1975  : Kenji Mizoguchi, ou la vie d'un cinéaste (ある映画監督の生涯 溝口健二の記録, Aru eiga-kantoku no shōgai Mizoguchi Kenji no kiroku?) de Kaneto Shindō (documentaire) : elle-même
  • 1976  : Le Cap du nord (北の岬, Kita no misaki?) de Kei Kumai  : une nonne
  • 1976  : La Berceuse de la grande terre (大地の子守唄, Daichi no komoriuta?) de Yasuzō Masumura  : la femme qui offre du riz

Conme réalisatrice[éditer | modifier ech wikicode]

  • 1953  : Lettre d'amour (恋文, Koibumi?)
  • 1955  : La lune s'est levée (月は昇りぬ, Tsuki wa noborinu?)
  • 1955  : Maternité éternelle (乳房よ永遠なれ, Chibusa yo eien nare?)
  • 1960  : La Princesse errante (流転の王妃, Ruten no ōhi?)
  • 1961  : La Nuit des femmes (女ばかりの夜, Onna bakari no yoru?)
  • 1962  : Mademoiselle Ogin (お吟さま, Ogin-sama?)
Agenouillés autour d'une table basse, une réalisatrice, ses acteurs et ses actrices font la lecture du script d'un film (image en noir et blanc).
Préparation du tournage de Lettre d'amour (1953).

Notes[éditer | modifier ech wikicode]

  • La lune s'est levée est le titre français du film d'après le catalogue de Le Cinéma japonais de ses origines à nos jours (de janvier 1984 à avril 1985), Cinémathèque française, 1er trimestre 1984, 144 p. [lire en ligne], p. 141 .
  • Mademoiselle Ogin est le titre français du film d'après le catalogue de Le Cinéma japonais de ses origines à nos jours (de janvier 1984 à avril 1985), Cinémathèque française, 1er trimestre 1984, 144 p. [lire en ligne], p. 141 .