Mérovée

Cha vient éd Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mérovée
Mérovée Roy d' Franche Vue d'artisse (médale in bronze d' Jean Dassier, (1720). BNF).
Mérovée Roy d' Franche
Vue d'artisse (médale in bronze d' Jean Dassier, (1720). BNF).
Titre
Roé d'chés Francs à Tongres
448 – 457
Biografie
Tite complet Roé d'chés Francs Saliens
Dynastie Mérovingiens
L'est né(e) au Vers 412
Défuncté(e) au 457
Père Clodion ech Chevelu
Éfant(s) Childéric Ier

Mérovée (o coère Merowig, Mérovech), l'est nè vers 412 pi l'est défunctè in juilet 457. Il est considéré conme ch' deusième roé d'chés Francs saliens mais ch'est pétète un roé légindoère [1]. Il airoét tè roé d' 448 à 457.

Mérovée il a donné sin nom à l' dynastie des Mérovingiens.

Lisse d'chés roés des Francs saliens[éditer | modifier ech wikicode]

Vers 411 - Vers 420 : Théodomir (cité par Grégoire éd Tours)[2],[3],[4], mais ch'est pétète un rhénan [5],[6] ;
Vers 420 - Vers 448 : Clodion ech Chevelu, roé des Francs saliens (cité pèr Sidoine Apollinaire et pi Grégoire éd Tours) [7],[8],[9] ;
Vers 448 - Vers 457 : Mérovée, roé éd Tournai (cité par Grégoire éd Tours). [10],[11],[12],[13],[14] ;
457-481 : Childéric Ier, roé éd Tournai (cité par Grégoire éd Tours) [11],[15],[13],[14] ;
Vers 470-491 : Ragnacaire, roé d' Kimbré, et pi ses frères Richomer pi Richer [16],[17],[18],[19] ;
Vers 480-491 : Cararic [19],[20], pétète roé éd Tongres[16] ;
481-511 : Clovis Ier, roé éd tous chés Francs ;
511-561 : Clotaire Ier, roé éd Soissons, pis éd tous chés Francs ;
561-584 : Chilpéric Ier, roé éd Neustrie ;
584-629 : Clotaire II, roé éd Neustrie, pis éd tous chés Francs.


Notes pi référinches[éditer | modifier ech wikicode]

  1. Pierre Riché et Patrick Périn, Dictionnaire des Francs - Les temps Mérovingiens, Bartillat, 1996, p. 228-229, notice « Mérovée » (ISBN 2-84-100008-7)
  2. Riché et Périn 1996, p. 321, notice « Theudomer ».
  3. Kurth 1896, p. 152.
  4. Rouche 1996, p. 107.
  5. Werner 1984, p. 298.
  6. Settipani 1996, p. 29
  7. Kurth 1896, p. 158-170.
  8. Riché et Périn 1996, p. 103, notice « Clodion ».
  9. Rouche 1996, p. 107-111 et 116-117.
  10. Des historiens font figurer intre Mérovée et pi Childéric ch' moaîte deul milice romain Aegidius d'apré el léginde éd L'exil éd Childéric racontèe pèr Grégoire éd Tours dins és Histoire des Francs, II, 12. L'historien Godefroid Kurth dins sin Clovis il o démontrè que chole léginde n'avoait rin d'historike : « De cette dernière, il suffira éd dire qu'elle est fabuleuse d'un bout à l'autre, et qu'elle renferme tout au plus un seul trait réel : c'est que la mère éd Clovis s'appelait Basine » Kurth 1896, p. 190.
  11. 11,0 et 11,1 Kurth 1896, p. 171-205.
  12. Riché et Périn 1996, p. 89-96, notices « Childéric Ier ».
  13. 13,0 et 13,1 Rouche 1996, p. 163-200.
  14. 14,0 et 14,1 Settipani 1996, p. 30.
  15. Riché et Périn 1996, p. 229, notices « Mérovée ».
  16. 16,0 et 16,1 Kurth 1896, p. 251-253.
  17. Rouche 1996, p. 187, 206, 326-329.
  18. Riché et Périn 1996, p. 280, notice « Ragnacaire ».
  19. 19,0 et 19,1 Settipani 1996, p. 31.
  20. Rouche 1996, p. 206 et 326