Mazingarpe

Cha vient éd Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
50° 28′ 26″ N 2° 43′ 09″ E / 50.4738888889, 2.71916666667
Mazingarpe
Mazingarpe
Mazingarpe
Armoiries
Poéyis drapeau de la France      Franche
Région Heuts-d'Franche
Départémint Pas-d'Calés
Arondichemint Linse
Canton Bully-les-Mines
Code insee 62563
Code postal 62670
Maire
 
Laurent Poissant
2019-2020
Intarconmeunalité Conmunaupole ed Linse-Lévin
Jografie
Coordonnées
jografikes
50° 28′ 26″ N 2° 43′ 09″ E / 50.4738888889, 2.7191666666750° 28′ 26″ Nord
       2° 43′ 09″ Est
/ 50.4738888889, 2.71916666667
  
Altitudes minimale : 26
maximale : 74
mouéyène :
Supérfichie 10.27 km² (1027 ha)
Démografie
Gintilé
Site intarnète ville-mazingarbe.fr
Carte de localisation de Mazingarpe

Mazingarpe (in frinsé: Mazingarbe) (in flaminke: Mazengarve [1]. ) ch'est ène conmeune picarte, plachée dins ch' départémint dech Pas-d'Caleus pi dins l' région Heuts-d'Franche.

Mazingarpe


Aménistrachon[éditer | modifier ech wikicode]

Lisse d’chés maires
innées Idintité Étitchète Qualitè
décimbe 1919 mai 1929 Alphonse Décatoire [2]   L'un des fondateurs du Syndicat des mineurs
Commerçant
mai 1953   Édouard Baillieux    
marche 1971   Victor Watrelot[3]   Ouvrier d'usine
marche 1989 janvier 2019 [4] Bernard Urbaniak Parti radical ed gueuche
(PRG) [5]
Médecin
Consilier général éd Bully-les-Mines (1992 → 1993)
Défuncté in foncchon
février 2019   Laurent Poissant    
Mazingarpe din sin anchien canton ( Bully-les-Mines --> 2015 )
et pi
din l'arrondichemint d'Linse
Ch' catiau Mercier, mérrie d' Mazingarpe

Nombe ed gins[éditer | modifier ech wikicode]

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
362 404 420 526 593 600 609 667 668
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
700 1 001 1 140 1 214 2 419 3 742 3 762 4 551 4 681
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5 261 5 821 6 118 5 949 8 142 9 301 8 983 9 645 10 311
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2009 2016
10 820 10 060 8 992 8 114 7 829 7 469 7 522 7 492 8 011

Surpitchet[éditer | modifier ech wikicode]

chés longués tasses d'Mazingarpe ( chés longués tasses ch'est des grandes fouillousses ) [6].

L' mine[éditer | modifier ech wikicode]

Ch' prumier puits d' mine à carbon d' Mazingarpe ouvre in 1859 (liméro 2). Apré il y a chéss fosses liméro 6 in 1876 et liméro 7 in 1877.

Éconnomie[éditer | modifier ech wikicode]

  • El plate-forme chimique d' Mazingarpe, dousque ch' groupe Grande Paroisse (anchiène filiale à Total) produit du nitrate d'ammonium industriel (NAI) destinè à fabriquer des ésplosifs à partir d'ammoniac et d'acide nitrique. Avant ch' coke et des gaz dont l'idrogène mélingé aveuc l'azote donnoait ed l'ammoniaque oxydé et pour avoér ed l'acide nitrique, uzé pour produire des nitrates [7]).
in 1972, il t a unne grave ésplosion d'ammoniaque dins l'usine. ( classé « Seveso 2 seuil haut » ) [8].
  • L' société Vynova (o Société artésienne de vinyle) produit du PVC (classée Seveso)

Chés monumints pi lius d'mémoére [9] :[éditer | modifier ech wikicode]

  • l' capelle Saint-Hubert, (1730), (inscrite in 1977 [10] ) ;
  • l'heutel d' ville dit catiau Mercier, ( inscrit in 2009 [11] ) ;
  • l' capelle Saint-Roch, (1724), (inscrite in 1977 [12] ) ;
  • ch' parc Mercier[13].
  • l'église Sainte-Rictrude, (1854) construite pèr l'arkitékte diocésin Alexandre Grigny.

Lius, agés, hamiaus pi écarts[éditer | modifier ech wikicode]

  • Ène cinse gallo-romaine à ch' liu-dit ch' Mérais d' Bray - Chole cinse a tè berzillée pèr un incindie dins l' sgonde moétiè du IIIe sièke.
  • L' gare d' Mazingarpe, ( réseau TER Heuts-d'Franche - line d'Aro à Dunkèke-Locale )
el halte ferroviaire

Parsonnalitès loèyèes à l'conmeune[éditer | modifier ech wikicode]

Notes pi référinches[éditer | modifier ech wikicode]

  • Brochures du comité historique de Mazingarbe, [lire en ligne]
  • A. Bourgeois, Mazingarbe, des origines à la Révolution, dans Gauhéria Modèle:N°, juin 1997.
  • François Caron, Chronique des maires de Mazingarbe de 1790 à 1919, Généalogie 62, Modèle:N°, Modèle:2e 2006, Hénin-Beaumont, p. 151-159, [lire en ligne]
  1. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  2. Source : Archives départementales du Pas-de-Calais, Hommages publics : dossier d’autorisation, cote 1 W 24800/13
  3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées LVDN24042018
  4. « Mazingarbe Bernard Urbaniak, maire, est décédé ce dimanche matin : Le maire de Mazingarbe, près de Lens, est décédé ce dimanche matin à l’âge de 70 ans », dins La Voix du Nord, 20/1/2019 [texte intégral (page consultée le 21 janvier 2019)]  Modèle:Citation.
  5. Journal Radical 605, PRG, consulté le 22 avril 2014
  6. André Accart, Les sobriquets des habitants du Pas de Calais, Les éditions Nord Avril, (2006) (ISBN 2915800057)
  7. Le Reportage : L'usine chimique de Mazingarbe, archive INA ] ; Le Magazine du mineur ;
  8. https://www.usinenouvelle.com/article/mazingarbe-dompte-ses-risques-technologiques.N54876
  9. Mazingarbe, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  10. Chapelle Saint-Hubert, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  11. Hôtel de ville, ancien château Mercier et habitation du directeur de la compagnie des mines de Béthune, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  12. Chapelle Saint-Roch, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  13. Parc Mercier, sur la base Mérimée, ministère de la Culture

Loïens intarnètes[éditer | modifier ech wikicode]

Édseur chés eutes prodjés Wikimédia :