Muche

Cha vient éd Wikipedia
Aller à la navigation Aller à la recherche

Eune muche ch'est un souterrain creusé pèr l'honme pour protéger chés villageoés pi leus biens.

Chés pus ermarquabes sont chés muches à Dontcheur, Hièrmont, Talmar, Army et pi él cité souterraine Nour [1].


nombe éd muches[éditer | modifier ech wikicode]

  • nord deul Franche = 74 muches coére in état in 2009,
  • 30 dins ch' Pas-d'Calés et
  • 32 dins èl Sonme.

Chés muches ch'est eune o pusieurs longues galeries o rues ouvrant édseur des cellules aveugles (chés muches propremint dites).

Chés muches à Bouzincourt
muche creusée dins ch' mérlon à Nour
Nour

Conmeunes aveuc des muches[éditer | modifier ech wikicode]

Notes[éditer | modifier ech wikicode]


  • Alexandre Bouthors, « Cryptes de Picardie : Recherches sur l'origine des souterrains-refuges qui existent, en grand nombre, dans les départements de la Somme, du Pas-de-Calais, de l'Oise et du Nord », dins Mémoires de la Société des antiquaires de Picardie , vol. 1, 1838, p. 287-474 [texte intégral (page consultée le 13 d'eut 2019)] , disponible sur Gallica.
  • A. Salomon, « Les muches d'Hermies (P. de C.) », dins Bulletin de la Société préhistorique de France , ISNN: 1760-7361, no 11, 1913, p. 592-620 [texte intégral, lien DOI (pages consultées le 13 août 2019)] .
  • Dr. E. Soubeiran, « Les Souterrains-refuges de l'Oise », dins Bulletin de la Société préhistorique de France - issn : 1760-7361, no 8-9, 1920, p. 177-188 [texte intégral, lien DOI (pages consultées le 13 août 2019)] .
  • Henri Desmaisons, « Retour au fascicule Les Souterrains-refuges du Quesnel », dins Bulletin de la Société préhistorique de France - issn = 1760-7361, no 5, 1932 [texte intégral, lien DOI (pages consultées le 13 août 2019)] .
  • Armand Viré, « Les Souterrains-refuges du Pas-de-Calais », dins Bulletin de la Société préhistorique de France - issn = 1760-7361, no 8-9, 1920, p. 189-208 [texte intégral, lien DOI (pages consultées le 13 août 2019)] .
  • Bernard Petit, « Fouilles dans les souterrains de Montdidier (Somme) », dins Revue archéologique de Picardie - issn = 2104-3914, no 3-4, 1990, p. 139-160 [texte intégral, lien DOI (pages consultées le 13 août 2019)] .
  • Bernard Petit, « Les « muches », une résistance rurale collective durant les XVIe et XVIIe s. : Étude des souterrains aménagés du canton de Villers-Bocage (Somme) », dins Revue archéologique de Picardie - ISSN : 2104-3914 , liméro 1-2, 2001, p. 73-125 [texte intégral, lien DOI (pages consultées le 13 d'eut 2019)] .
  • Bernard Petit, « Le souterrain aménagé de Mesnil-Domqueur (Somme) », dins Revue archéologique de Picardie - issn = 2104-3914, no 3-4, 2010, p. 95-165 [texte intégral, lien DOI (pages consultées le 13 d'eut 2019)] .

Loyens éstérnes[éditer | modifier ech wikicode]

  1. GEVSNF: Groupe d'étude et de recherche des villages souterrains du Nord de la France.