Sermint Estrabourc

Cha vient éd Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ech teske manuscrit.

Ches Sermints Estrabourc (Sacramenta Argentariae) ch'est un acte militoaire singnè ch'14 ed février 842 inte Carles ech Keuve et pis Louis ch'Dgermannike conte leu frère ainnè, Lotoaire Ier. Is sont tous deus ches fius Louis ch'Pieus, li-minme qu'il étoét ch'fiu Carlémangne. Ches sermints is ont 'tè singnè un an avant ch'Troaitè Verdun qu'i vo ète d'unne grousse importance.

Louis ch'Dgermannike i pornonche sin sermint in lingue romanne por ète comprins per ches seudards Carles ech Keuve, et pis Carles ech Keuve i réchite sin sermint in lingue tudeske por qu'i soéche intindu per ches seudards Louis.

Ech teske in roman d'ches Sermints il o unne portèe filologike et pis simbolike essincièle pisqu'il est quasi chl'« acte ed naiçance d'el lingue franchoése » dins ch'cade d'un acord politike d'inverdjure istorike.

Ech teske roman[éditer | modifier ech wikicode]

Pro Deo amur et pro christian poblo et nostro commun salvament, d'ist di en avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo et in aiudha et in cadhuna cosa, si cum om per dreit son fradra salvar dift, in o quid il mi altresi fazet, et ab Ludher nul plaid nunquam prindrai, qui meon vol cist meon fradre Karle in damno sit.

Erterduccion in picard :

Por echl'ainmeur ed Diu et por ech peupe crétien et por nou conmun seuvmint, dé chu jor in avant, sitant qu'Diu i m'doro savoér et puvoér, adon j'seuvrai chu mien frère Carles avuc mn'aïude in catchunne cose, adon conme os doét seuver sin frère per droét, in chou qu'i m'foaiche étou l'minme cose, et qu'avuc Lotoaire j'èn prindroé janmoais d'sermint volintoairmint qu'i sroét dainjreus por min frère Carles.