Courrières

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher

50° 27′ 31″ N 2° 56′ 53″ E / 50.4586111111, 2.94805555556

Courrières
L'église Saint-Piat
L'église Saint-Piat
Armoiries
Poéyis drapeau de la France      Franche
Région Nord-Pas-d'Caleus
Départémint Pas-d'Caleus
Arondichemint Linse
Canton Courrières (chéf-yu)
Code insee 62250
Code postal 62710
Maire
 
Christophe Pilch
2014-2020
Intarconmeunalité Conmeunité d'agglomérachon d' Hin·nin-Carvin
Jografie
Coordonnées
jografikes
50° 27′ 31″ N 2° 56′ 53″ E / 50.4586111111, 2.9480555555650° 27′ 31″ Nord
       2° 56′ 53″ Est
/ 50.4586111111, 2.94805555556
  
Altitudes minimale : 22
maximale : 38
mouéyène :
Supérfichie 8.63 km² (863 ha)
Démografie
Gintilé Courrièroé(s) , Courrièroèse(s)
Site intarnète ville-courrieres.fr
Carte de localisation de {{{nomcommune}}}


Courrières est eune ville du départémint du Pas-d'Caleus dins l' région Nord-Pas-d'Caleus.

La Compagnie des mines d' Courrières y a ésploété chés fosses liméros 1 pi 8 - 16.

L' fosse liméro1 in 1899
L' fosse liméro 8 - 16 éd Courrières in 1920

Aménistrachon[éditer | modifier le wikicode]

Lisse d’chés maires
innées Idintité Étitchète Qualitè
Toutes chés données is n'sont poin coère connues.
2003 2020 Christophe Pilch PS  
join 1981 2003 Albert Facon PS  
1945 juin 1981 Camille Delabre PS  
Courrières din sin canton
et pi
din l'arrondichemint d' Linse


Surpitchet[éditer | modifier le wikicode]

Paure mais glorieus

Nombe ed gins[éditer | modifier le wikicode]

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 297 2 460 2 504 2 642 2 760 2 617 2 610 2 538 2 801
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 892 3 010 3 062 2 981 3 279 3 332 3 460 3 470 3 908
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 274 4 905 5 559 4 205 5 396 5 306 5 053 5 050 5 818
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2009 -
7 738 9 296 12 491 12 612 11 376 10 566 10 330 10 424 -
Sources : Base Cassini pi Insee

Chés monumints pi lius d'mémoére[éditer | modifier le wikicode]

  • Église Saint Piat
  • Capelle Sainte Thérèse éd chl’ Éfant-Jésus
Église Saint Piat
Capelle Sainte-Thérèse ed chl’Éfant-Jésus
  • Chintrale éd Courrières (1962)
Chintrale éd Courrières in 1980

Parsonnalitès loèyèes à l'conmeune[éditer | modifier le wikicode]

  • Jules Breton (1827-1906), pinte, l'est né à Courrières.
Jules Breton (1890)
Poéysache pré d' Courrières (1860)
Jules Breton
Jules Breton (1895)
  • Émile Breton (1831-1902), pinte, ch'frère à Jules l'est né pi défuncté à Courrières.
Émile Breton (1866)
Paysage de nuit (1894),
Émile Breton,
Palais des beaux-arts éd Lille

In marche 1880, Vincent van Gogh apré avoèr terminé s' mission d'évangéliste dousqu'il o té un « mineur parmi les mineurs » et pi un « pauvre parmi les pauvres » dins ch' puits B du Charbonnage de Marcasse, i décide éd vnir à Courrières rincontrer Jules Breton. van Gogh prind alors l' décision éd foaire deul pinture apré avoèr vu des tableaux à Jules Breton[1]. L' 24 ed séctimbe 1880, il écrit à sin frère Théo : « Il s’agit pour moi d’apprendre à bien dessiner, à être maître soit de mon crayon, soit de mon fusain, soit de mon pinceau, une fois cela obtenu je ferai de bonnes choses presque n’importe où, et le Borinage est tout aussi pittoresque que le vieux Venise, que l’Arabie, que la Bretagne, la Normandie, Picardie, ou Brie »[2],[3].


Notes pi référinches[éditer | modifier le wikicode]

  1. Bruno Vouters, Van Gogh : au fond de la Mine, La Voix du Nord, avril 2013 (ISBN 9782843931673) 
  2. Gogh, Vincent van, « [512f37067f976de2d35f84da Vincent van Gogh aan Theo van Gogh] », Europeana. Consulté l' 2013-04-28
  3. Vincent van Gogh, Vincent van Gogh : Lettres à son à son frère Théo, Grasset, avril 2002, 369 p. (ISBN 2246801168 et 9782246801160) [lire en ligne] 

Loïens intarnètes[éditer | modifier le wikicode]

Édseur chés eutes prodjés Wikimédia :