Inke

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher

50° 00′ 10″ N 2° 39′ 10″ E / 50.002778, 02.652778

Inke
Mérrie d' Inke
Mérrie d' Inke
Armoiries
Païs drapeau de la France      Franche
Région Picardie
Départémint Sonme
Arondichemint Péronne
Canton Inke
(chéf-yu)
Code insee 80016
Code possal 80300
Maïeu
 
Stéphane Demilly
2008-2014
Intarconmunalité Conmeunité d’conmeunes
du Poaiyis dech Mahon
Géografie
Coordonées
géografiques
50° 00′ 10″ N 2° 39′ 10″ E / 50.002778, 02.65277850° 00′ 10″ Nord
       2° 39′ 10″ Est
/ 50.002778, 02.652778
  
Altitudes moyenne :
minimale : 42
maximale : 121
Superfichie 13.8 km² (1380 ha)

}}

Démografie
Populacion sins
doubes contes
10 079 gins
(2006)
Dinchité gins/km²
Gintilé Inkertin(s), Inkertine(s)
Site intarnète Mérrie d' Inke
Carte de localisation de Inke


Inke (in frinsé: Albert, chés anthius noms étoai'te Ancre ou Encre ) ch'est eune conmune picarte, plachée dins ch' départémint del Sonme et pi dins l' région Picardie.


Blason famille fr Forcalquier.svg

Ch'est l' troésième vile del Somme.[1].


Ch' donme dor pi ch' béfroé


Molumints[éditer | modifier le wikitexte]

  • basilique Note-Dame d' Brebières(1895) in stile néo-byzantin pèr echl arkitékte picard Édmond Duthoit.
  • L' mérrie = art déco pi ésprit flamind, foait pèr echl arkitèkte Alexandre Miniac (1885-1963).
  • Musée del Somme 1916
L' Basilique Note-Dame d' Brebières
Ch' monumint aux morts (1925)

festival international du film animalier[éditer | modifier le wikitexte]

Ch'féstival il o liu ach Téïate du ju d' Paume.


Aménistrachon[éditer | modifier le wikitexte]

Lisse d'chés mayeus
  • 1946-1947 = Alfred Leclercq (PCF)
  • 1947-1959 = Henry Potez
  • 1959-1965 = Alfred Leclercq (PCF)
  • 1965-1971 = Pierre Savary
  • 1971-1977 = Fernand Demilly (PSD)
  • 1977-1989 = Claude Landas (PCF)
  • 1989-2014 = Stéphane Demilly (UDF / NC)

Démografie[éditer | modifier le wikitexte]

Évoluchon démografike
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2000 1936 1997 2299 2668 2542 2828 3391 3507 3569 3806 4019 4259 4500 5473 5821 6169 6743
Évoluchon démografike
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
7348 7046 7343 3040 6720 8309 9255 8900 8991 10247 10960 11784 10894 10010 10065.


Jumelages[éditer | modifier le wikitexte]

  • Aldenhoven (Alemanne)
  • Niesky (Alemanne)
  • Ulverston (Ingletère)

Vir étou[éditer | modifier le wikitexte]

Commons
Din Wikimedia Commons il y o eune catégorie aveuc des images pi d'eutes fichiés dsu Inke

Loyens iperteskes[éditer | modifier le wikitexte]


Bibliografie[éditer | modifier le wikitexte]

  • Paul Roger, Histoire des cathédrales, abbayes, châteaux-forts et villes de la Picardie et de l'Artois, éd. Duval et Herment, Anmien, 1842 (Reprint Éd. La Découvrance, 2003)
  • Jean-Michel Declercq, Hier, à Albert, Imprimerie Paillard (Adevile)
  • Jean-Michel Declercq, Les Environs d'Albert, Éd. Allan Sutton
  • Michael Cambray, Albert, tome 2, Éd. Allan Sutton
  • Pierre Laboureyras, La Destruction d'une cité picarde et d'une basilique mariale la ville d'Albert avant et pendant la guerre, 1914-1915.
  • Henry Daussy, Histoire de la ville d'Albert autrefois Encre jusqu'à la révolution de 1789
  • Frédéric Lemaire, Albert, jadis et aujourd'Hui, Éd. Lorisse.
  • Paul Decagny, Albert et ses environs, éd. Lorisse
  • A. Gosset; Notre-Dame de Brebières
  • Yves Sainte-Marie, Notre-Dame de Brebières. La ville d'Albert - Des origines à la Révolution - De la Révolution à nos jours. Boulogne, Éd. France-Album, 1908

Notes pi référinches[éditer | modifier le wikitexte]

  1. 10.065 gins (1999) apré Anmien 136 105 gins (2006) pi Advile 24 567 gins (1999)