Escatologie

Cha vient éd Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ech Darin Jujmint per Stefan Lochner, 1435.

Echl’escatologie ch’est unne parole edseur el fin à ch'monne. Chole parole est souvint rligieuse, a parle d’el fin à ch’monne, d’unne « Apocalisse », d’el vnue d’un Messie, d’un Darin Jujmint, d’unne Résureccion obin d’unne Régénéracion, unne erfoaichon d’ech monne.

Dins ches troés rligions « abrahamiques »[éditer | modifier ech wikicode]

Judaïme[éditer | modifier ech wikicode]

Dins chl’erligion juie, ch’Messie (ha-Mashiah) i vo vnir à l’fin d’ech monne pi i vo rbatir ch’Timpe ed Salomon, cha sro ch’Troésième Timpe ed Jérusalem, cha sro aprés ch’« Jor d’ech Jujmint » (Yom ha-Din) pi l’résureccion d’ches morts.

Ches sorses por el fin à ch’monne sont ch’Live Isaïe, ch’Live Ézékiel moais seurtout ch’Live Danniel.

Ech Messie i vo vnir por seuver Israël pi y éro un nouvieu tans aprés cha, i vo ète acompangnè per ech profète Élie qu’éro rsucitè. Moais avant tout cha, y éro unne dgère ed toutes ches nacions conte Israël, el dgère ed Gog pi Magog qui s’finiro avuc el bataille finnale, l’Armadgédon.

Cristianime[éditer | modifier ech wikicode]

Por ches crétiens, l’fin d’ech monne al est connute grache à ch’Live d’echl’Apocalisse pi itou per ches paroles à Jésus-Crisse dins ches Évingiles. Jésus i dit dins Matiu qu’personne èn connoét chl’eure pi qu’cha varo quanque point personne n’y pinsro, y éro unne fin d’ech tans, Jésus i vo revenir soudain, il y éro unne résureccion d’tous ches morts por ech Darin Jujmint douque tous ches vivants pi ches morts is sront jugès. Moais avant tout cha, il y éro des singnes d’el fin : chl’Antécrisse qui varo et qui vo séduire granmint d’anmes, unne persétchucion d’ches crétiens qui n’vouront mie l’adorer.

Ech Live d’echl’Apocalisse i parle avuc granmint d’simboles d’ech tans avant ch’Darin Jujmint, i décrit bèlmint d’évènmints qui doévtte avnir : il y éro quate « kvaliers d'echl'Apocalisse » qui vont aporter des fléaux dseur el tère, i parle d’el Bète, unne « Prostituèe » dseur el Bète — el « prostituèe d’Babilonne » —, unne « nouvèle Babilonne », el Bète al éro un nombe — « ch’est « un nombre d’onme, ch’est 666 » — pi a vouro qu’tertous ches gins is euchtte un « singne d’el Bète » edseur leus mans ou leus tètes « sans quoé is n’puront ni acater ni vinde » ; pis à l’perfin aprés tout cha unne « Jérusalem célesse » qui vo vnir. Tout cha o ‘tè granmint distchutèe, granmint d’égzégète pinstte edpis long qu’ech Live d’echl’Apocalisse i décrit unne sorte ed nouvieu Impire Romain qui vo persétchuter ches crétiens pi qui vouro établir unne sorte d’erligion impie mondiale.

Ches prunmiers crétiens is pinsoétte eq cha aloét leus ariver d’leus tans d’vie, Jésus nin parle in éfet conme si qu’cha aloét ète iminint. Dins Matiu, Jésus dit qu’el fin à ch’monne ch’est conme ches douleurs à unne fanme qui vo acoutcher, il o l’air ed dire qu’ech monne est conme « ingrossè » per ech Mau pi qu’ch’est inévitabe, ch’est l’roaison porquoé i dit à ses dichipes d’ès tnir pronts por cha (« raport qu’os n’connoécez mie ni ch’jor ni chl’eure »).

Islam[éditer | modifier ech wikicode]

Por ches maroumétans, l’fin d’ech monne al est connute per ches hadites à ch’profète Maroumet dins chl’Alcoran. L’escatologie maroumétanne erprind granmint d’tènmes à chl’escatoligie crétienne, no rtruve echl’ertour ed Jésus (Issâ) moais i sro acompangnè d’ech Mahdi (ch’est ch’Messie, un soudard maroumétan qu’éro combatu jusqu’à l’perfin pi qui mangnro ches croéïant avuc Issâ), pis unne Résureccion (Yawm al-Qiyamah) d’tous ches morts por ech Darin Jujmint (Yawm al-Dyn) ; moais avant cha chl’Antécrisse (al-Dajjal) varo, y éro unne dgère ed Gog pi Magog (Yajûj pi Majûj in arabe) pi Gog i fro disparoéte toute chl’ieu d’el tère, pi y éro d’ches persétchucions conte ches croéïants per ches impies.

Les hadites d’ech profète parltte granmint d’ches singnes d’el fin, is sont ringès inte ches « majeurs singnes » pi ches « mineurs singnes ».