Cristianime

Cha vient éd Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ech cristiannime ch’est unne erligion monotéisse à vocacion universèle aparute edseur ch'judaïme à ch'1er sièke pi fondèe dseur el vnue pi l'prèche ed Jésus-Crisse, raportèes dins ches Évangiles, pi qui considère eq Jésus-Crisse il est ch'Fiu au Diu à ches Juis, pi don qu'il est li-minme Diu itou, incarnè, mort pi résucitè por ech Seuvmint aus onmes, pi don qu'il est ch'Messie promins aus profètes juis, ch'Crisse, ch'Seuveus.

Ech critianime ch'est unne ed ches troés rligions abrahamikes avuc ech judaïme pi chl'islam.

Istoére[éditer | modifier le wikicode]

Jésus-Crisse edseur el Croés por ès Passion, per Weyden.
El croés crétienne, ech simbole ed tous ches crétiens pi d'tous ches Eglises crétiennes.

Ech cristianime aparoait à ch'1er sièke, et s'présinte à ch'kminchmint dsous deus aspets : prunmièrmint conme unne branke d'echl'erligion juie, raport eq dins ch'judaïme, seus puvtte avoér unne chance d'ète seuvès cheus qu'ont 'tè chirconchis ; pis sgondmint conme unne erligion qui kminche à s'éparde in-defors d'ech judaïme avec queuques non-Juis, ches Gintis, moais qui doévtte suive ches loés d'ech judaïme. De chou qu'o sait, grache à ches lètes ed Saint Paul pi à ches Actes à ches Apotes ed Lu, i n'y avoét mie d'problèmes inte choles deus formes, pi in 51 ch'Conchile ed Jérusalem va fachiliter chole intinte in proclamant l'erligion universèle, conme lé dit Saint Paul dins l'Lète aus Romains.

Ech tchulte crétien[éditer | modifier le wikicode]

Ches rites et pratikes[éditer | modifier le wikicode]

Ches brankes à ch'cristianime[éditer | modifier le wikicode]

Ches grandes brankes[éditer | modifier le wikicode]

Ches croéïants du cristianime o les lonme ches crétiens. Ch'est un mot formint générike, raport qu'ech cristianime est généralmint basè dseur un sacherdoce, ch'est-à-savoér unne institucion qu'o lonme unne Eglise avuc eds prètes. Chake Eglises apèle ses adeptes conme a vut, per egzimpe ches Catolikes por echl'Eglise catolike, ches Ortodoxes por ches Eglises ortodoxes, ches Anglicans por ches Eglises protestantes anglicannes, ches Protestants por granmint d'erformès prostestants, ches Evangélikes por ches Eglises protestantes évangéliques, ches Maronites por ches ptites Eglises ed tchulte maronite au Liban etc.

El pus grande part ed ches crétiens dins ch'monne is suivtte echl'Eglise ed Rome, echl'Eglise catolike romaine, raport qu'al o 'tè fondèe per Saint Pière (edseur orde ed Jésus-Crisse) pi qu'al o ieu unne istoére grandiose qui li o donnè un grand puvoér, moais d'eutes Eglises egzistte, avuc ed ches rlacions pus o moins boinnes avuc Rome, pi y nin o qu'ont dévlopè un dogme difrint, conme ches Eglises ortodoxes qui n'suivtte mie Rome edpis ch'chizme ed 1054, obin ches Eglises protestantes qui s'sont séparèes d'avuc Rome aprés 1517 pi qui n'ont point d'sacherdoce (point d'difrinche inte ches prètes pi ches fidèles, ches laïcs pi ches clercs, amon ches protestants, chl'onme qui foait ches messes ou ches cérémonies o l'lonme un pateus, il put avoér unne famile pi il est conme ches eutes fidèles, controairmint à ches catolikes per egzimpe).

Ches brankes disparutes[éditer | modifier le wikicode]

Il y o ieu granmint d'brankes du cristianime qu'ont disparu por plangnes ed roaisons, maois seurtout raport qu'is ont 'tè réprouvèes conme érétikes :

etc.

Ech dogme pi ches érésies[éditer | modifier le wikicode]

Il y o ieu d'ches brankes crétiennes qu'ont dévlopè d'ches interprétacions formint divergintes d'el vie pi d'el Sinnificacion à Jésus. Por égzimpe, ch'gnostichime, ch'est un courant dualisse qui pinse eq Jésus n'est point vnu por seuver tous ches onmes d'ech Mau, moais seulmint queuques onmes in qui ches gnostikes s'erconnoéçoétte byin.

Is pinsoétte qu'ech monne il avoét 'è créè non point per Diu moais per ech Diaule, pi qu'ech monne d'el matière étoét formint mawaise comparèe à ch'monne spirituel douques ches onmes doévtte vnir, slon eus. Adon, bèlmint d'tchultes gnostikes erkmandoétte ech suichide conme unne forme ed libéracion d'leus esprits « imprisonnès dins l'tchair ».

Ches courants gnostikes, minme si is ont 'tè combatus per difrints moéyins per l'Eglise, sont pamoins rvenus souvint d'Oryint (in Bulgarie seurtout avuc ech bologomime) pi is sont rnès souvint. Per egzimpe, Irénè d'Lyon o écrit in 220 unne sonme d'ardjumints tiologikes conte ech valintinime pi ches eutes érésies gnostikes ed sin tans, moais près d'900 ains pus tard ech catarime a foait rnaite ech gnosticime dins ch'sud d'el Franche pi il o folu unne croésade por y mète fin (el Croésade conte ches Albijois in 1208).

Difusion dins ch'monne[éditer | modifier le wikicode]

Echl’Évingile ed Saint-Luc i kminche conme cha : « Granmint d’gins is ont interprins d’composer un réchit d’ches aüres qui s’sont apareillèes intermi d’nos-eutes eslon chou qui nos o ‘tè transmins par ches syins qui, dpis ch’kminchmint, ont ‘tè ches témoins pi ches serviteus à l’Parole. Ch’est l’roaison porquoè qu’j’ai apinsè, mi itou, aprés avoèr ertcheuillè avuc préchision d’ches informacions dseur tout chou qui s’o passè dpis ch’kminchmint, d’écrire por ti, min tcher Téofile, un réchit suit, por eq tu t’rindes byin compte d'el solidtè d’ches insingnmints qu’t’os rchus. »

Ech Crisse edseur ech kmin d'ech Calvoére, fin d'ech XVe sièke