Viu picard

Cha vient éd Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ech viu picard ch’est un dialecte d’ech viu franchoés qu’étoét parlèe dins nord ed Franche pi qu’o évoluè por abouter à ch’moéyin picard à partir d’ech XIVe sièke pi à ch’picard actuel à partir d’ech XIXe sièke.

Egzimpe ed frase in viu picard[éditer | modifier ech wikicode]

Il ne pooient plus pourcachier deniers qu’il leur [ches Vénichiens] païaissent, ains en avoient assez povrement à leur ost maintenir. Quant li dux vit qu’il ne pooient mie tous les deniers païer, ains en estoient moult à malaise, si parla à se gent, et si leur dist :
« Seigneur, se nous laissons aler ches gens en leur païs, nous serons mais tous jours tenu pour malvais et pour trikeeur, mais alons dusques à aus [...] ».
Li Véniciens s’acorderent bien à chou que li dux avoit dit ; dont si alerent as pelerins là où il s’estoient logié ; si comme il furent là venu, si leur dist li dux : « Seigneur, fist il, nous avons pris conseil entre mi et me gent [...] ».
éstrait éd Li estoires de chiaus qui conquisent Coustantinoble - Robert ed Clari (1216) (vir: https://fr.wikisource.org/wiki/Li_estoires_de_chiaus_qui_conquisent_Constantinople_-_Robert_de_Clari )

in picard modérne cha donne :

Is n’povoétte mie pus porcachier des dinniers por zzes [ches Vénichiens] poaiyer, moais is n’in avoétte foqu’seulmint assez peuvermint por interténir leu armèe. Quant ech duc il o vu qu’is n’povoétte mie poaiyer tous ches dinniers, il étoét fin malaisiè, adon il o parlè à s’gint pi i leus o dit :
« Singneur, si qu’os loaiçons aler ches gins in leu poaiyis, os srons toudis ténus por mawais pi trikeus, moais alons dusqu’à eus [...] ».
Ches Vénichiens is s’sont bien interténus seur chou qu’ech duc il avoét dit ; adon is s’sont alè à ches pèlrins lo douqu’is étoétte logiès, quant is sont arivès lo, ech duc i leus o dit : « Singneurs, qu’il o foait, os avons prins consèle inte mi et m’gint [...] ».