Bergike

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher
Roéyôme Bergike
Koninkrijk België (nl)
Royaume de Belgique (fr)
Königreich Belgien (de)

Kingdom of Belgium (uk)
Flag of Belgium.svg
State Coat of Arms of Belgium.svg
Drapieu Bergike Armoéries Bergike
Hymne nacional: La Brabançonne
édvise: L'union fait la force
Eendracht maakt macht
Einigkeit macht stark
EU location BEL.png
Superfichie totale 30 528 km²
capitale Brusselle
Langues ch'nirlindé, ch’ franchoès pi chl’alemant.
Pourchentache ieu 6,20%
Populachon totale 10.827.000 gins (2010)
Indicatif téléfonique +32
Pus grandes viles Anvers, Bruges, Brusselle, Carleroé, Gand, Liège, Namur
Roé Albert II
Preumier minisse Elio Di Rupo

Ch’ Roéyôme Bergike (Koninkrijk België en nirlandoès, Königreich Belgien in alemant), est un poaiyis d’Urope del’Ouest. L’surface Bergike est d’ 30 528 km² aveuc éne populachon d'inviron dis miyions pi un dmi d'gins. Es capitale ch'est Brusselle.

Ch'est in païs au nord d'el Franche, d'où l'on parle auchi el chti dins l' Walonnie Picarde (Wallonie in franchoés).

dvise = « L'union fait la force » (franchoès, vérchon originale)
« Eendracht maakt macht » (nirlindé)
«Einigkeit macht stark» (alemant)


Be-map-fr.png

Chés Berges y en o =

- Région flamande : 6 117 440 gins ;
- Région walonne : 3 435 879 gins ;
- Région d’Brusselle-Capitale : 1 031 215 gins.
Régions pi prouvinches éd Bergike


Langues[éditer | modifier le wikitexte]

Ch’poaiyis est unne rinconte d’cultchures djermanike pi romane.

Ches troès langues oficièles sont ch’ nirlindé, ch’ franchoès pi ch’alemant.

Is sont égales dins ch’poéis fédéral.

Seulmint el Région d’Brusselle-Capitale (inviron dis por un chint d’chés gins) est oficièlemint bilingue (franchoès pi nirlindoès).

El Région flamande (chincante-uit por un chint d’chés gins), plachée à nord ouest, oficièlemint unilingue nirlindofone.

El Région walonne (plu d’trinte-deus por un chint d’chés gins), plachée à sud est oficièlemint unilingue frinchôfone à l'exception dins esn partie Est del région del Communauté djermanofone Bergike, (inviron 75 000 d’gins, mwins d'un por chint d’chés Berges.

Aveuc chés langues oficièles, des langues régionales indogènes sont parlées =

ch’ brabançon, ch’ champenois, ch’ flaméd, ch’ franchike ripuaire, ch’ limbourjô, ch’ lorrain, ch’ lussimbourjoé, ch’ picard pi ch’ walon.

Histoère[éditer | modifier le wikitexte]

Jéografie[éditer | modifier le wikitexte]

Roéyôme Bergike -

Royaume de Belgique (fr) - Koninkrijk België (nl) - Königreich Belgien (de)

[1]


monnoé = Uro


donmène intarnète = .be

L' Semois, pré d' Bouillon


Loéyins iperteskes[éditer | modifier le wikitexte]

  1. Communiqué de presse du SPF Economie (28/08/2008)
Urope

Albanie • Alemanne • Andore • Arménie • Azerbaïdjan • Biélorussie • Bas-Païs • Bergike • Bosnie-Érzégovine • Bulgarie • Croachie • Danemark • Espanne • Éstonie • Finlinde • Franche • Géorgie • Grèche • Hongrie • Irlinde • Islinde • Italie • Kazakhstan • Kipre • Kosovo • Létonie • Liechtenstein • Lituanie • Lussimbourk • Machédoène • Malte • Moldavie • Monaco • Noérmont • Norvège • Otriche • Oucrinne • Polonne • Portugal • Républike tchèke • Roumanie • Roéyôme-Uni • Russie • Saint-Marin • Serbie • Slovakie • Slovénie • Suède • Suisse • Turkie • Vatican