Trouvoère

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher

Chés trouvoères i sont des poètes et pi compositeus in langue d'oïl au Mouéyin Age.

un trouvoère

Un musichien qui cante des poésies, aveuc ène vielle, ch'est lonmé un jongleu.

Chés ménestriers o ménestrels i sont formés dins des écoles éspéchialisées éd ménestrandie.

Chés troubadours ch'étôt dins chés païs éd langue d'oc, dins l' Sud éd la Franche.

Is écrivette édseur l' amour courtois.


Chés ginres d'poésie des trouvoères ch'est:

  • ech rotrouinge, canchon à r'frain,
  • ech servintoé, canchon badine,
  • ech rondiau,
  • ech tinson o débat,
  • ech ju-parti, discussion poétique o amoureusse,
  • la pastourèle, dialoque campète.

Queques trouvoères chélèbes[éditer | modifier le wikitexte]


Notes pi référinches[éditer | modifier le wikitexte]


  • Émile Abry, Charles Audic et Paul Crouzet, Histoire illustrée de la littérature française : précis méthodique, Paris - Toulouse, Henri Didier et Édouard Privat, 1931, XII+746 p. .
  • Jacques Allières, La formation de la langue française - Que sais-je ?, éditions PUF, 1982 .

Loïens intarnètes[éditer | modifier le wikitexte]