Côte d'Opale

Cha vient éd Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Côte d'Opale
Côte d'Opale
Poéyis Franche Franche
Région Heuts-d'Franche
Départémints Pas-d'Calés, Nord
Aires protégées Parc naturel régional des Caps pi Mérais d'Opale
Coordonnées jografikes 50° 43′ 35″ N 1° 36′ 53″ E / 50.7264, 1.614750° 43′ 35″ N 1° 36′ 53″ E / 50.7264, 1.6147  
Étindue d'ieu Manche, pas-d'Calés, Mér Nord
Longueur 120 km[1]
Éstrémités Frontière berche o Abbe (nord-est)
Eutie (sud-ouest)
Nature d' chés rivages Plages, dunes, falaises, ...
Princhipales plages Berck, Ech Toutchet, Hardelot, Wimraw, Wichin
Cours d'ieu Abbe, Liane, Canche, Eutie
Caps pi péninsules Cap Gris-Nez, Cap Blanc-Nez
Îles autchune
Ports Boulonne, Calés, Dunkèke, Étape
Origine d'ech nom Édouard Lévêque (février 1911)

Géolocalisacion édseur el carte : Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Côte d'Opale
Précédent Côte picarde Dunes Flandes Suivant


Côte d’Opale est un choronyme désignant la partie du littoral nord-ouest de France métropolitaine située intre l' côte berche et pi l' côte picarde, bordant la Manche pi l' mér Nord.

Côte d'Opale et pi baïe d' Sonme.

Ch'est Édouard Lévêque, pinte toukétoés, écrivin, botanisse qu'a donné ch' nom « Côte d'Opale » in février 1911. Il lonmoait ainsi ch' littoral intre L’Crotoé pi Inquihin-Plage, en hommage à s' leumière si particulière pi cangeante [2].

Les limites d' el Côte d'Opale n'sont poin précises.

Ch' pôle métropolitain rassimble 920 000 gins [3] dins 354 conmeunes ed chés départémints du Pas-d'Calés et pi du Nord.

Parfoés o met étou chés « Dunes Flandes » o « Côte des Dunes Flandes » ( el zone littorale situèe dins ch' départémint du Nord, autour éd Dunkèke ) dins l' « Côte d'Opale ».


Il y o deus grandes falaises intre Calés pi Boulonne : ech cap Blanc-Nez, culminant à 132 m et pi ch' cap Gris-Nez, atteignant 50 m. Ech cap Gris-Nez ch'est ch' point du littoral picard ch' pus proche éd l'Ingueltière.



Tourisme[éditer | modifier ech wikicode]

Dunes pi plage pré du Toutchet, intre la Canche pi l' Eutie
Blériot-Plage à Sangatte
Digue d' Wimraw
Kmin d'accès à l' plage d'Écault

Chés éstacions balnéaires :

Sites naturels[éditer | modifier ech wikicode]


L' baïe d' Wichin

Eutes[éditer | modifier ech wikicode]

citadelle ed Montreu

Arts[éditer | modifier ech wikicode]

Les paysages de la Côte d'Opale et sa lumière ont attiré à partir des innées 1880 un grand nombe d'artisses : ch'est l' « école éd pinture d' el Côte d' Opale ».


Féstivitès[éditer | modifier ech wikicode]

  • Féstival d' el Côte d'Opale
  • Rincontes intarnacionales d' cerfs-volants à Berck
  • Fiète éd la mér à Boulonne-su-Mér
  • Carnaval à Dunkèke
  • Enduropale
  • Ech Trail d' el Côte d'Opale


Bibliografie[éditer | modifier ech wikicode]

  • Caroline Behague, Aurélie Boldron et Nathalie Serin, Côte d'Opale, Paris, Nouvelles éd. de l'Université, 2014.
  • Jean-Pierre Dickès, Les patois de la Côte d'Opale, Boulogne, Société Académique du Boulonnais, 2002.
  • Jean-Pierre Dickès, La Côte d'Opale par les pastellistes, Boulogne, Société Académique du Boulonnais, 2010.
  • Michèle Moyne, Peintres de la côte d'Opale au XIXe siècle, Paris, Somogy, 2013.
  • Duhamel F., Farvacques C., Blondel C., Delplanque S., Catteau E., Gelez W., François R., Prey T., Cholet J., Buchet J., Massard O., Guide des végétations littorales du nord-ouest de la France. Centre régional de phytosociologie agréé Conservatoire botanique national de Bailleul, 704 paches, (2017)


Loyens éstérnes[éditer | modifier ech wikicode]

Édseur chés eutes prodjés Wikimédia :

Notes pi référinches[éditer | modifier ech wikicode]

  1. La Cote d'Opale, en Pas-de-Calais, avec l'Agence de Développement et de réservation touristiques du Pas-de-Calais sur http://www.pas-de-calais.com, consulté le 24 mars 2013
  2. Le Touquet-Paris-Plage à l’aube de son nouveau siècle, édicions Flandres-Artois-Côte d'Opale, eut 1982, p. 22
  3. Pôle métropolitain Côte d'Opale sur http://www.poles-metropolitains.fr, consulté l' 25 ed déchimbe 2015
  4. « Lieux qui ont inspiré les peintres. La côte d'Opale Wissant, Etaples et Berck », in Masmoulin, blog du journal Le Monde, 15 juillet 2012.