Georges Maroniez

Cha vient éd Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Georges Maroniez
Georges Maroniez (1892), médiatèke munichipale d' Kimbré.
Georges Maroniez (1892),
médiatèke munichipale d' Kimbré.

Né(e) au 17 ed jinvié 1865
à Doï
Défuncté(e) au 11 ed déchimbe 1933
à Péris
Poéyis upleft Franche
Profession Artisse-pinte
Eutes activités fotografe, inventeu, magistrat
Formation Pierre Billet, Adrien Demont


Georges, Philibert, Charles Maroniez, l'est né à Doï au 17 ed jinvié 1865 et pi l'est défuncté à Paris au 11 ed déchimbe 1933. Ch'est un artisse pinte.

Chés Ennemis deul récolte (1894),
heule su toéle, 93 × 127,5 cm
Tristes nouvelles (1911),
heule su toéle, 152 × 228 cm

Maroniez i foait des études à l' faculté éd droét mais in meume temps, i suit chés cours académikes à l'école des biaus-arts éd Doï. Maroniez d'vient in 1880 l'élève d' Pierre Billet (1837-1922) à Cantin (Nord). Ch'est lo qu' i rinconte ch' pinte Adrien Demont (1851-1928), bieu-fiu du pinte réalisse Jules Breton (1827-1906).

In vagances à Wichin, i s' lie aveuc ech ménage Adrien Demont pi Virginie Breton. Pindant des innées, aveuc chés Demont-Breton, i va artreuver à Wichin ses amis ed Doï : Fernand Stiévenart, Henri et Marie Duhem, Félix Planquette. Ch'est l'époke du groupe ed Wichin ( « École éd Wichin » obin « deul Côte d'Opale », dousqu'il y o étou des pintes éd Berck amis des Demont-Breton, conme Francis Tattegrain (1852-1915).

Maroniez s'intéresse à l' fotografie et pi il invente un appareil fotografike à main[1], pis un deusième coère pus simpe[2], ech Sphynx, breveté in 1891.

Galerie[éditer | modifier le wikicode]

Notes pi référinches[éditer | modifier le wikicode]

Bibliografie[éditer | modifier le wikicode]

  • Jacques Maroniez, Catalogue raisonné des œuvres de Georges, Philibert, Charles Maroniez (1865 -1933), J. Maroniez, 1999, 164 p. 
  • Jacques Maroniez, Supplément au Catalogue raisonné des œuvres de Georges Maroniez, J. Maroniez, Octobe 2009, 60 p. 
  • Michèle Moyne-Charlet, Anne Esnault, Annette Bourrut Lacouture, Yann Gobert-Sergent, Visages de Terre et de Mer - Regards de peintres à Wissant à la fin du 19e siècle, Édition du Pas-de-Calais, Silvana Editoriale, août 2014, 135 pages, (ISBN 9788836629299).
  • Musée de Gravelines : Dominique Tonneau Ryckelynck, Géraldine Piveteau, Alain Deflesselles, Manuela Cortal, Instants des Forts - Georges Maroniez photographe le long du chenal, il y a un siècle [catalogue de l'exposition, 26 avril - 2 septembre 2002,], Musée de Gravelines, coll. Gravelines en quête de mémoire, 2002, 80 p. (ISBN 2908566141) 
  • Yann Gobert-Sergent, Georges Maroniez, Parcours pictural autour de la Côte d'Opale, Boulogne, Revue Boulogne et la Mer, octobe 2008, 31 p. 
  • Hélène Braeuener, Bénédicte Pradié-Ottinger, Les Peintres de la baie de la Somme : autour de l'impressionnisme, La Renaissance du Livre, 2001, 150 p. (ISBN 280460554X) 
  • Manuela Cortal, Georges Maroniez, peintre et photographe, in Bononia n°27 et n°28, Association des amis des musées de Boulogne-sur-Mer, 1995 - 1996 
  • Dominique Horbez, Corot et les peintres de l'école d'Arras, La Renaissance du Livre, 2004, 191 p. (ISBN 2804608603) 
  • Constantin Imbs, Répercussions esthétiques attendues des différents procédés d'enregistrement photochimiques et de restitution de l'information photographique au XIXe sièke [en France], Sorbonne (Paris-IV), DEA histoire de l'art, sous la direction de Sylvie Aubenas, Martine Gillet et Bruno Foucart, 2004 

Loyens éstérnes[éditer | modifier le wikicode]

Édseur chés eutes prodjés Wikimédia :