Louis Seurvat

Cha vient éd Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louis Seurvat[éditer | modifier ech wikicode]

Louis Vasseur (dit Louis Seurvat ) (1858-1932)

Il o vécu à Ailly-sur-Noée.

Ch’est un poéte picard.

Canchons[éditer | modifier ech wikicode]

  • L’Catédrale d’Amièns
  • In r’vnant d’chez Barnum (1902)


In ‘rvnant d’chez Barnum (Éstrait)[1]

Canchon su l’musique éd "En revenant de la revue". L’ chirque "Barnum", il étoait vnu àl Hotoé à Anmien.

.

      A forche ed lire dains chell' gazette 
       Equ' Barnum alloit v' nir à Miens,
      Em fème a s' étoit joutché da s' tête
   (Quand all' vut quèqu' cose, a l' vut bien)
      Qu' oz iroèmes vir el grande affoire,
   Ches acrobates, chés singes, chés qu'vaux,
       Chés girafes pis chés gromadaires,
      Chés nénéphants pis chés chameaux,
       [ ... ]

contes pi poémes[éditer | modifier ech wikicode]

  • L'moie à mariage (1905)
  • Pus ed bruit que d'mau (1906)
  • Vingt-vinq diries pour rire (1911)
  • Eune douzangne d'canchons pis un quarteron d'contes én patois picard (1923)
  • C'que femme vut (1923)
  • Pour un tiot nom (1924)
  • L'muche (1925)
  • Contes et diries I (1930)
  • Contes et diries II (1931)
  • L’Soupe a cayeus (contes in vers)


Chaù n-n’ét (conte cros) (Éstrait)[2]

Ch'est un poénme scatolodjique qu'est din ch'live contes et diries (1930). Chaù n-n'ét? si ch'est du brin...


Tiot Batisse é ch’couzin Françoé,
A forche ed tiots poùts pi d’grosses goutes,
D’ché ch’débitant ronds conme dés poés,
Pour s’n’alé jouqué s’mè’tt’ in route.
[ … ]

Référinches[éditer | modifier ech wikicode]

  1. Courrier picard - Haute-Picardie, 2002 05 02
  2. P. Ivart, Langues et littératures picardes, Bibliothèque départementale de la Somme (1996), pache 46

Bibliografie[éditer | modifier ech wikicode]

  • IVART Pierre, ‘’Louis SEURVAT, poète patoisant picard (1858-1932)’’ - 220 p. – déssins éd Flip-Donald TYETDEGVAU, Publications du CEP , Univarsité d’Anmien, (1983) - [http/ :www.u-picardie.fr/~LaboCEP/publications.htm CEP]
  • P. Ivart, ‘’Langues et littératures picardes’’, Bibliothèque départementale de la Somme (1996)
  • Jacques Dulphy, Le Picard, une autre littérature en pays de Somme, Ballade dans la Somme, Sur les pas des écrivains, Editions Alexandrines, Paris (2003) , paches 88 - 103